Contactez-nous
Rencontre avec cinq femmes marocaines Rencontre avec cinq femmes marocaines

A la une

A la rencontre des femmes musulmanes de tous les pays

Un jeune femme a donné la paroles aux femmes musulmanes de plusieurs pays. Un périple dont elle a tiré une série documentaire dont le premier épisode est diffusé ce soir.

Publié

le

Une jeune Française est partie à la rencontre des femmes dans plusieurs pays musulmans, elle offre une série documentaire sur un sujet passionnant.

« On a trop souvent parlé à la place des femmes musulmanes. » Voilà le constat de Sarah Zouak, qui explique qu’elle a « préféré leur donner la parole. » Cette parole, on la retrouve dans le « Women SenseTour – in Muslim Countries », une série documentaire qui va nous permettre de partir « à la rencontre des femmes que l’on n’a pas l’habitude de voir : les musulmanes qui font bouger les lignes. » Bouger les lignes, c’était d’ailleurs l’objectif de Sarah Zouak, lorsqu’elle a créé l’association Lallab, — un néologisme formé des mots « Lalla », comprenez « Madame » en arabe, et « Lab » —, qui veut être « un laboratoire d’idées et de rencontres à vocation féministe et antiraciste. »

Un autre regard sur les femmes musulmanes

Ce mardi soir, l’association diffuse le premier épisode de sa série documentaire, à 19 heures, à l’IRIS à Paris. Cinquante-deux minutes d’un voyage sur les routes du royaume chérifien, pendant lequel Sarah Zouak nous raconte « les histoires et les projets inspirants de cinq femmes marocaines rencontrées dans l’ensemble du pays, ainsi que leur rapport à leur société, à la religion et même au féminisme. » Avec un sac à dos et une envie de découvrir l’autre, la jeune femme réussit grâce à sa série à « faire entendre les voix des femmes musulmanes qui sont au coeur d’oppressions racistes et sexistes. »

Cette aventure, Sarah Zouak l’a débutée en constatant que « ces femmes qui allient sereinement leur engagement et leur foi, on ne les voit jamais ! » Elle est donc partie à leur rencontre au Maroc, en Tunisie, en Turquie, en Indonésie et en Iran. Il ressort de ce périple cinq documentaires et un long-métrage « pour mettre en lumière des femmes musulmanes bien loin des clichés habituels. » Des portraits de « femmes plurielles qui s’engagent toutes pour l’émancipation des femmes. » Sarah Zouak espère ainsi « déconstruire les préjugés sur les musulmanes. »

La projection de ce soir sera suivie d’un débat avec Sarah Zouak et Justine Devillaine, les deux réalisatrices. Pour vous inscrire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une