Contactez-nous

International

Week-end meurtrier dans la bande de Gaza

Les bombardements israéliens les plus nourris depuis 2014 ont visé, samedi, la bande de Gaza. Deux jeunes Palestiniens sont morts.

Publié

le

La bande de Gaza a une nouvelle fois été la cible de plusieurs frappes aériennes, samedi dernier. Un week-end meurtrier : depuis 2014, on n’avait pas assisté à tel affrontement en Palestine occupée. Deux adolescents de 15 et 16 ans ont trouvé la mort dans ce qu’Israël affirme être un « centre d’entraînement » du Hamas, alors que la mère d’une des deux victimes explique que son fils était parti « en promenade. » Benyamin Netanyahu assure voir asséné au Hamas son « coup le plus dur » depuis 2014. Deux-cents roquettes et obus ont été tirés samedi et, si un cessez-le-feu a été décidé, la tension reste à son comble.

Selon le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, porte-parole de l’armée israélienne, l’opération de samedi consistait à répondre au Hamas qui, dit-il, « a dépassé la limite avec sa soi-disant ‘Marche du retour’ qui consiste dans les faits en des actes de violence, des attaques contre la clôture de sécurité, des tirs de roquettes contre le territoire israélien et des lancements de ballons et cerfs-volants incendiaires. » Depuis le début de cette grande marche le 30 mars dernier, 141 Palestiniens ont été tués, alors qu’aucune victime israélienne n’est à déplorer. L’envoyé spécial de l’ONU pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a demandé dimanche la fin de ce « cycle » de violences.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope