« Nous exhortons les autorités turques à continuer de conserver Sainte-Sophie comme musée, en tant qu’illustration de leur engagement à respecter les traditions cultuelles et la riche histoire qui ont façonné la république turque, et à assurer qu’elle demeure ouverte à tous », a écrit M. Pompeo.

M. Erdogan, qui a libéré l’expression du conservatisme religieux depuis son arrivée au pouvoir à Ankara, a estimé que la transformation de Sainte-Sophie en musée avait été une « très grosse erreur ».

Construite au VIe siècle à l’entrée du détroit du Bosphore et de la Corne d’or, cette ancienne basilique où étaient couronnés les empereurs byzantins a été convertie en mosquée au XVe siècle, après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453.

« Les Etats-Unis considèrent que tout changement de statut de Sainte-Sophie revient à restreindre l’héritage de cet édifice remarquable », a ajouté M. Pompeo.