Dans l'est de l'Allemagne, une compagnie ferroviaire va proposer des wagons séparés pour les hommes et les femmes. L'idée fait déjà polémique.

En Allemagne, une compagnie ferroviaire prévoit de mettre en place des wagons spécialement réservés aux femmes, pour prévenir d’éventuelles agressions sexuelles.

Des wagons de train exclusivement réservés aux femmes ? C’est à l’est de l’Allemagne et plus précisément sur les trains de la ligne Leipzig-Chemnitz que ça se passe. La compagnie Die Mitteldeutsche Regiobahn (MRB) vient de l’annoncer : des wagons à l’arrière des trains, proches du personnel de bord pour qu’il puisse intervenir en cas de souci, seront bientôt mis en place. N’y voyez aucun lien avec la religion, la compagnie entend simplement lutter contre le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes allemandes.

Une nouvelle annonce qui ne plaît pas forcément aux politique. A gauche, par exemple, Marco Böhme, porte-parole de Die Linke, affirme : « Nous ne sommes plus au Moyen-Âge ni au début du XXe siècle. » La réponse des associations féministes ne s’est pas faite attendre non plus : elles déclarent être contre cette initiative et rappellent que le combat contre le harcèlement sexuel doit se faire à travers la prévention des agresseurs et non pas des potentielles victimes.

Un concept déjà en vogue

L’idée existe déjà pourtant ailleurs. En Inde ou en Malaisie, des bus pour femmes ont été mis en place. Au Japon aussi, où ont été créé les trains roses pour les femmes, pour combattre les « frotteurs. » Au Mexique, les bus pour « mujeres » — les femmes — sont déjà en place depuis 2008 suite à plusieurs plaintes de femmes pour harcèlement. Au Brésil, les rames de dames existent également. Londres y pense aussi. Claire Perry, ministre des transports britannique, a proposé, face à la hausse des agressions sexuelles dans les transports publics, de séparer les femmes des hommes.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire