Contactez-nous
, Un Palestinien visé dans le dos par des soldats israéliens , Un Palestinien visé dans le dos par des soldats israéliens

International

Un Palestinien visé dans le dos par des soldats israéliens

L’armée israélienne a annoncé lundi son intention d’enquêter après des tirs de soldats en Cisjordanie occupée sur un adolescent palestinien arrêté qui tentait de s’échapper, ce dernier affirmant qu’il était menotté et avait les yeux bandés à ce moment-là.

Publié

le

L’armée a affirmé dans un communiqué que le Palestinien de 16 ans, qui a été blessé et hospitalisé, venait d’être arrêté près du village de Tuqoa près de Bethléem, car soupçonné de faire partie d’un groupe impliqué dans « des troubles violents (…) incluant un jet massif de pierres » sur les troupes israéliennes.

Il a tenté à deux reprises de s’échapper mais la seconde fois, des soldats ont tiré « vers le côté inférieur de son corps » puis lui ont administré les premiers soins, a-t-elle ajouté. L’incident va faire « l’objet d’une enquête ».

L’armée n’a pas commenté les autres allégations.

Le jeune Palestinien, Oussama Ali Al-Badan, a affirmé lui avoir été par deux fois la cible de tirs, la première alors qu’il était toujours sous la garde des soldats.

« Ils m’ont tiré dessus la première fois alors que j’essayais de changer de position car ils m’avaient assis sur des épines », a-t-il déclaré à l’AFP par téléphone depuis un hôpital de la ville de Beit Jala, près de Bethléem.

Selon lui, il a d’abord été touché à la cuisse droite. « J’ai commencé à marcher vers les villageois pour demander de l’aide, puis les soldats m’ont encore tiré dessus et m’ont touché à la cuisse gauche ».

Il a affirmé avoir subi deux opérations.

Le Palestinien a démenti avoir lancé des pierres sur les soldats.

Une vidéo postée sur Facebook et présentée comme filmée pendant l’incident montre une femme palestinienne et un soldat auprès d’un jeune homme apparemment blessé. D’autres badauds s’approchent, tandis qu’un soldat masqué pointe son arme sur les Palestiniens autour et avertit en hébreu: « quiconque s’approche de près reçoit une balle! ». Des hommes finissent par accéder au blessé et l’évacuent.

Le site internet de la radio publique israélienne a montré l’image d’un jeune homme courant sur une colline rocailleuse, les mains attachées derrière le dos et les yeux bandés, alors qu’il était poursuivi par un soldat casqué.

« Il a reçu une balle dans la cuisse alors qu’il tournait le dos aux soldats », a affirmé le Yediot Aharonot, le quotidien israélien le plus vendu.

A la une