Les exportateurs de volaille halal ukraine ciblent les marchés des pays musulmans suite à la dégradation de ses relations avec la Russie.

L’industrie de la volaille ukrainienne cherche à compenser les pertes potentielles sur le marché russe en ciblant de nouveaux marchés dans les pays musulmans.

Les exportations vers les pays musulmans comptent pour 43% du total des exportations de volailles ukrainiennes, soit environ 80 000 tonnes chaque année. Selon l’Ukranian Club of Agricultural Business, l’agence dépendante du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, l’Irak a acheté durant les sept premiers mois de l’année pour 36.7 millions de dollars de volaille halal, soit 28% du total des exportations.

D’après le ministère de l’agriculture, les exportations vers des pays musulmans augmentent de 10 à 15% chaque année. A ce rythme, le volume de la volaille exportée devrait atteindre 120 000 tonnes d’ici à 2020.

Volaille halal Ukraine : s’organiser pour mieux vendre

Pour accompagner les exportateurs ukrainiens, le gouvernement a mis en place l’Alraid, un organisme certificateur. Depuis le début de l’année, le nombre de demande d’accréditation a doublé. Ce certificateur fait partie des Agences de contrôle permanent (ACP) qui délivrent des accréditations aux sacrificateurs et aux certificateurs.

Les deux plus grands producteurs de volaille halal Ukraine, MHP et Agromars, représentent à eux deux 75% du marché total. Pour assurer les exportations, ils ont lancé plusieurs lignes de production de volaille halal. « La préparation de la viande halal à l’export dans notre usine est sous la supervision de deux contrôleurs de l’Alraid qui vérifient la production et récitent des prières durant l’abattage. » a déclaré Sergey Gorbenko, le directeur des ventes à l’export de MHP.

MHP livre actuellement de la volaille halal à presque tous les pays du Golfe, dont les Emirats Arabes Unis, Oman, Koweït, Bahreïn, Qatar et Yémen.

L’ouverture vers de nouveaux marchés dans les pays musulmans est une manne salutaire pour les entreprises ukrainiennes qui ont vu leurs débouchés se restreindre suite à la dégradation des relations avec la Russie. Les exportations de volaille vers la Russie représentaient 1 milliard de dollars en 2013.

Source : ici

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire