Contactez-nous

Interviews et Portraits

Trip & Karam : un réseau social pour voyageurs musulmans

Etre accueilli chez des locaux ou héberger des voyageurs du monde entier ? C’est ce que propose le réseau social musulman Trip & Karam.

Publié

le

« Trip & Karam » — « voyage » en anglais et « hospitalité » en arabe — est le credo de ce nouveau réseau social, qui connecte voyageurs musulmans et hôtes à travers le monde. 

A la différence des autres plateformes inspirées de Airbnb, Trip & Karam permet d’être invité gratuitement chez des particuliers, dans un esprit de fraternité et de convivialité, ainsi que dans le respect des valeurs et pratiques islamiques.

A l’origine de cette initiative, Imane et Ilias, amis d’enfance originaire d’Angers (49) et également deux grands voyageurs. 

« Quand je suis allée en Palestine pendant le Ramadan, j’ai été hébergée par une famille. Même s’ils n’ont pas une vie facile, ils ont été très généreux avec moi. Cela a été un déclic. Je me suis rendue compte que l’hospitalité se perd de nos jours et même chez les musulmans », raconte Imane, étudiante en droit International et européen.

C’est de là que l’idée germe chez la jeune femme de 23 ans et qu’elle décide de créer Trip & Karam, basé sur le concept de l’hospitalité et auquel « l’islam accorde une place toute particulière ». 

Le site, qui fonctionne comme un réseau social, met donc en relation les personnes cherchant un hébergement temporaire avec des locaux prêts à les accueillir. 

Pour les membres du réseau n’ayant pas la possibilité d’héberger des visiteurs, ceux-ci peuvent également proposer la découverte de leur ville ou le partage d’un repas. 

« Les voyageurs peuvent prier tranquillement, consommer halal, bref se sentir comme à la maison »

« Le but de Trip & Karam c’est aussi de faciliter le voyage dans la communauté. Des musulmanes se sont souvent fait refuser des locations sur Airbnb à cause de leur voile. Avec ce concept, les voyageurs peuvent prier tranquillement, consommer halal, bref se sentir comme à la maison », explique Imane.

Sur Trip & Karam, il suffit de se créer un profil et de remplir les informations demandées pour rencontrer d’autres « Karamers ». Mais la plateforme entend bien sécuriser le plus possible les échanges. Le site invite donc à laisser des avis, des signalements si nécessaire mais aussi à devenir « membre vérifié ». Moyennant une cotisation annuelle de 22 euros, ce profil permet de garantir son identité auprès de Trip & Karam et des utilisateurs, en faisant vérifier sa pièce d’identité. Il permet également d’accéder de façon illimitée à toutes les fonctionnalités du site.

Cette année, le site a d’ailleurs mis en place « Iftar ». Cette nouvelle fonctionnalité permet aux « Karamers » d’organiser et de partager les repas du mois de ramadan. Voyageur, étudiant seul ou travailleur isolé peuvent rejoindre un iftar organisé dans une ville. Une famille peut également inviter un jeûneur à sa table en postant une annonce sur la plateforme.

Trip & Karam, déjà 1500 membres dans 70 pays

Une fonctionnalité grâce à laquelle Imane souhaite « rassembler encore plus de gens », musulmans ou non musulmans, auxquels le site est aussi ouvert. Un pari plutôt réussi.

Crée il y a un an, Trip & Karam compte déjà environ 1500 membres et ce dans 70 pays, de l’Amérique à l’Afrique de l’ouest, en passant par le Maghreb, le Moyen-Orient, l’Europe, mais aussi l’Asie. 

« Rencontrer d’autres musulmans du monde est une richesse. Cela permet de briser les stéréotypes à l’intérieur même de la communauté, notamment concernant les différents courants religieux. L’islam ce n’est pas que le monde arabe », rappelle Imane. 

La jeune femme, toujours accueillie par des locaux, a déjà voyagé en Italie, aux Philippines, en Jordanie, au Sénégal et n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

« J’ai pris l’habitude de voyager ainsi et j’aime fréquenter des familles, apprendre de l’intérieur. Pour moi c’est cela le voyage », résume Imane. 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité