Contactez-nous

International

Sur une plage de Trieste, la non-mixité en vigueur depuis 1903

Depuis plus d’un siècle, sur une plage de Trieste, hommes et femmes sont séparés par un mur. Une tradition qui perdure et que les habitants tentent de sauvegarder.

Publié

le

Ménager la décence. Voilà l’objectif des créateurs de la plage du Pedocin à Trieste, en Italie, qui, il y a plus d’un siècle, ont décidé de proposer deux espaces : l’un réservé aux hommes, l’autres aux femmes et aux enfants de moins de 12 ans. Entre les deux, un grand mur blanc. Si le lieu date de 1903, les habitants du coin n’ont jamais voulu revenir sur le concept. Résultat : les Bains de la Lanterna sont aujourd’hui la seule plage en Europe non mixte. Si elle avait été l’œuvre de musulmans, nul doute qu’elle ferait polémique. Là, on préfère parler de traditions. « La séparation entre les sexes rend plus libre, en particulier du côté des femmes. Les Triestines aiment cet endroit car elles peuvent s’y baigner de manière décontractée », explique Micol Brusaferro, une journaliste italienne qui a publié un livre consacré à cette plage.

La non-mixité 364 jours par an

La journaliste rappelle d’ailleurs qu’un sondage a permis de connaître l’avis des habitants de Trieste sur ce mur. « L’immense majorité s’est prononcée pour le maintien de la traditionnelle séparation des sexes », indique-t-elle. « Cette séparation n’est pas discriminatoire, il s’agit d’une tradition qui remonte au XIXe siècle. Elle vise à protéger l’esprit réservé et introverti d’une population qui, malgré les nombreux échanges multiculturels, a gardé une conception pudique et austère de la vie », résume l’historien Stefano Pilotto. Erigé en 1903, le mur avait pour objectif de respecter les règles de décence alors en vigueur sous l’Empire austro-hongrois. Plusieurs référendums ont permis aux habitants de Trieste de conserver leur mur, qui fut cependant détruit en 1959 avant d’être à nouveau érigé. Femmes et hommes restent donc séparés, à l’exception d’une fois par an : fin septembre, une porte s’ouvre dans le mur pour mettre fin (provisoirement) à la non-mixité qui règne sur cette plage.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope