Aerostar à Moscou et Bermondsey Square à Londres s’intéressent au tourisme halal en développant une offre Muslim friendly.

En 2013, le tourisme halal constituait un marché de 140 milliards de dollars, soit environ 13% des recettes touristiques mondiales. Face à ce potentiel important, les acteurs du secteur touristique ont développé une prise de conscience et présentent actuellement des services « Muslim friendly », conformes aux lois islamiques. L’hôtel Bermondsey Square à Londres surfe sur cette vague et propose à ses clients un séjour 100% halal. 

Bermondsey Square Hôtel, le confort halal.

Le tourisme halal en Europe est un potentiel sous-exploité mais on assiste à une réelle mutation des codes favorables à ce mode de vie qui s’impose petit à petit. Ainsi la direction de l’hôtel Bermondsey Square, un établissement haut de gamme, a décidé de mettre les clients au régime halal: plus de porc, plus d’alcool… Les minibars qui sont dans les 80 chambres de l’hôtel ne contiennent que de l’eau et des boissons gazeuses. Au restaurant, on ne sert plus de porc. Tous les plats interdits en islam ont été retirés de la carte gourmande du restaurant. Cette tendance vers le tourisme halal n’a pas dérangé le personnel de l’hôtel. Le responsable du bar et restaurant déclare: « Je respecte son point de vue religieux et ses nouvelles orientations. Quant à moi, si je veux boire, je vais ailleurs » . Tous les employés de l’hôtel semblent s’adapter à ce choix stratégique du tourisme halal.

Moscou, une destination du tourisme halal

Les clients du tourisme halal présentent des aspirations un peu particulières: des salles de prière, des restaurants sans porc ni alcool, des piscines non-mixtes… Et certains acteurs du secteur touristique ont très vite décrypté ces besoins et ont su apporter les bonnes propositions. L’hôtel Bermondsey Square n’est pas le seul a avoir compris l’enjeu. A Moscou, un hôtel « ordinaire » s’est transformé en hôtel halal pour accueillir de la meilleure façon les touristes musulmans. Au sein de l’hôtel Aerostar, les clients disposent de deux salles de prière, d’un exemplaire du Saint Coran sur la table de chevet, d’un bassin pour faire les ablutions… C’est de cette manière que sont aménagées les 20 chambres halal de l’hôtel. La directrice de l’établissement affirme: « Environ 70% de nos clients sont venus de l’étranger et 13% d’entre eux – ou quelque 5 000 personnes – viennent de pays musulmans, notamment l’Iran« . Les professionnels du secteur en Russie trouvent dans le tourisme halal une solution pour compenser la chute de leur activité suite aux sanctions de l’UE en renforçant leurs échanges avec les pays musulmans.

Source (ici et )

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire