Passé de 5 hôtels à 50 en quelques années, le tourisme halal en Turquie bénéficie d'un essor important et attire chaque année des touristes du monde entier.

Les voyageurs de confession musulmane sont chaque année plus nombreux à séjourner en Turquie. Le tourisme halal en Turquie est en effet en plein essor, en témoigne le nombre croissant « d’hôtels halal ».

Le site bbc.com rapporte ainsi le voyage d’un couple musulman londonien, Iqbal et Aishah, venus se détendre à l’hôtel Adenya, situé à Antalya dans le sud de la Turquie. « Nous voulions aller dans un espace où la culture musulmane était respectée », dit Iqbal. « Nous sommes allés au Maroc, à Dubaï, en Egypte et dans d’autres lieux. Je pense que cet endroit est probablement le meilleur du monde musulman. Ici les femmes musulmanes sont en mesure de profiter librement de la plage et de la piscine ».

Afin que les femmes puissent jouir pleinement des installations, des piscines et des spas ont été spécialement dédiés aux femmes. Il existe même une portion de plage exclusivement réservée aux femmes. Ici, les femmes peuvent se dévoiler et se promener en bikini. L’hôtel Adenya abrite 5 piscines dédiées exclusivement aux femmes et aux enfants âgés de moins de 12 ans.

Le tourisme halal en Turquie vise un marché estimé à 140 milliards de dollars

D’après un journaliste local, à l’arrivée du gouvernement d’Erdogan il n’existait que 5 hôtels halal. Selon Omer Solmaz, le directeur d’une agence de tourisme qui ne travaille qu’avec ces hôtels halal, ce chiffre serait porté aujourd’hui à 50, attirant dans son sillage plus de 5 millions de touristes chaque année, turcs pour la plupart.

Ilknur Tatarogu, le propriétaire de l’Adenya, va dans le sens d’Omer Solmaz : les hôtels halal attirent une population locale, mais de plus en plus de touristes étrangers affluent, venant des pays arabes, d’Europe, d’Asie et des Caraïbes. Avec une population musulmane mondiale estimée à 1,6 milliard d’individus, le marché du tourisme halal est relativement inexploité. La Turquie, la Malaisie, l’Indonésie et le Maroc sont les acteurs les plus actifs dans ce domaine. D’après l’agence Crescent Rating, ce marché est actuellement estimé à 140 milliards de dollars et devrait atteindre 192 milliards de dollars en 2020.

Source : ici

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire