Contactez-nous

Culture

« The Voice » : après la polémique, Mennel répond à ses détracteurs

Depuis son passage remarqué dans « The Voice » samedi soir, la chanteuse Mennel est attaquée pour ses publications sur les réseaux sociaux. Un membre du FN demande son retrait du programme de TF1. 

Publié

le

« Membre de l’extrême-droite musulmane », « militante pro-palestinienne à tendance complotiste », les sites pro-israéliens ne manquent pas de qualificatifs pour décrire Mennel Ibtissem, une chanteuse récemment révélée dans le télé-crochet musical « The Voice ». 

Samedi soir, la jeune musulmane Mennel, franco-syrienne, a émerveillé le jury lors des auditions à l’aveugle. Sa voix et son interprétation de la célèbre chanson « Hallelujah » de Leonard Cohen, qu’elle a chanté en français puis en arabe, lui ont permis de poursuivre l’aventure au côté d’un des coaches. 

Agée de 22 ans, Mennel Ibtissem est en master d’anglais, souhaitant devenir professeure. Elle partage régulièrement sa passion pour la musique sur les réseaux sociaux et a notamment été repérée par l’émission grâce à sa chaîne YouTube. 

Récemment, la chanteuse s’est justifiée sur le port de son turban dans une interview au Figaro : « On peut dire que c’est une façon de porter un voile d’une façon plus moderne. Mais ça fait surtout partie de mon look. Vous ne me verrez jamais sans ». 

Critiquée pour son choix vestimentaire sur la toile, le rapporteur de l’Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, a quant à lui exprimé son soutien à la jeune femme sur Twitter. 

Partages sur Tariq Ramadan, Baraka City, Lallab… et accusée d’appartenir à « la mouvance islamiste »

Mais désormais, ce sont ses posts sur Facebook qui font polémique et sur lesquels on lui demande de s’expliquer. Scrutée sur la toile, il lui est reproché ses partages de publications de Tariq Ramadan, de Dieudonné et de l’association musulmane Baraka City. Des sites islamophobes dénoncent également sa proximité avec l’association féministe Lallab.

Mais ce sont surtout ces prises de positions pro-palestiniennes qui dérangent. La jeune fille originaire de Besançon avait publié sur Youtube une chanson intitulée « Souris Palestine », relayée par BDS. 

Sur Facebook, elle dénonçait dans un post datant de 2016 l’occupation israélienne et l’inaction de l’ONU. Plusieurs sites pro-Israël se sont empressés de publier des captures d’écran de ses posts sur ses comptes Facebook.

Il y a quelques temps, la première femme voilée égérie de l’Oréal, Amena Khan, avait également été épinglée pour ses propos pro-palestiniens, devant se retirer de la campagne de publicité. 

Mennel Ibtissem s’est aussi plusieurs fois exprimée sur les attentats en France. Le lendemain de l’attentat de Nice en juillet 2016, elle écrivait : « C’est bon c’est devenu une routine, un attentat par semaine !! Et toujours pour rester fidèle, le « terroriste » prend avec lui ses PAPIERS d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup on oublie SURTOUT PAS de prendre ses papiers !! #prenezNousPourDesCons ». 

Le 1er août 2016 elle publiait également « Les vrais terroristes ce sont notre gouvernement ». 

Des propos qui ont indigné Philippe Vardon, vice président du groupe FN au Conseil régional de Provence-Alpes Côte d’Azur et ancien du Bloc Identitaire. Il a annoncé avoir écrit au PDG de TF1 et à la société de production « pour leur demander son exclusion du programme », comme le révèle Nice-Matin. 

« On ne peut accepter qu’elle soit ainsi offerte en modèle à toute une partie de notre jeunesse, sans être confrontée à ses déclarations », a écrit l’homme politique dans un communiqué, estimant que les propos de Mennel Ibtissem sont une insulte face aux victimes de l’attentat du 14 juillet. La jeune femme a répondu sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité

A la une