Face à la diversité de l'offre Halal, on assiste au développement de plusieurs test Halal pour détecter le porc, l'alcool et le sang humain.

Les scandales de la fausse nourriture Halal ne cessent de secouer l’actualité: un phénomène qui augmente l’ambiguïté et qui induit les consommateurs en erreur. De ce fait, les gens qui souhaitent mener un style de vie conforme aux instructions de l’Islam sont devenus de plus en plus sensibilisés et s’engagent dans une recherche active des produits Halal. La question majeure qui se pose à ce niveau est : Comment savoir si mon assiette ne contient que du 100% Halal? Pour répondre à cette question, plusieurs concepts de test Halal ont été développés tels que les tests ADN de porc, la nano-technologie ou l’immunochromatographie. 

« Halal Test », Kézako ?  

Plusieurs laboratoires de recherche ont surfé sur la vague et se sont penchés sur le développement de tests Halal qui ont pour objectif de détecter des composants interdits par l’Islam tels que le porc ou l’alcool. C’est dans ce cadre que s’inscrit le lancement du Halal Test, un détecteur rapide de traces de porc et d’alcool dans les aliments. Créé par la firme Capital Biotech en partenariat avec le laboratoire Biotem, Halal Test est un test qui fournit à l’utilisateur la teneur en porc d’un aliment et qui détecte la présence ou non de l’alcool. Le produit se présente sous la forme d’une bandelette imbibée dans un petit tube à essai. Ce dernier contient un échantillon de l’aliment à tester mélangé avec un peu d’eau chaude. Tout comme un test de grossesse, le test Halal est positif si deux barres se dessinent. Si une seule barre apparaît, c’est que l’aliment ne contient ni du porc ni d’alcool.

HalalTest permet de réaliser quatre types de détecteurs différents: viande de porc crue, viande de porc cuisinée, alcool et sang humain. Pour repérer la viande porcine, cet outil se base sur le principe de  l’immunochromatographie. Il s’agit, en fait, de « l’union très spécifique entre l’antigène, ici celui du porc, avec son anticorps », précise Françoise Quintin-Colonna, professeure d’immunologie à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort. Vendu à 6.9 euros l’unité et à 125 euros la boite de 25, ce Test Halal risque d’être boycotté. En effet, pour qu’un consommateur s’assure que son repas soit 100% Halal, il doit effectuer les 4 tests. Ceci revient à dépenser environ 28 euros pour un plat qui coûterait moins de 5 euros.

Test Halal: Schéma de l’immunochromatographie

Test Halal: Schéma de l’immunochromatographie

Test Halal : la nano-technologie pour 2015

Selon les rapports des deux laboratoires Genetic ID et Eurofins, quatre articles sur cinq de la gamme Al Saada commercialisés sous le label Halal contiendraient du porc. Face à l’augmentation des arnaques et de la méfiance du consommateur musulman, l’Université de Selangor en Malaise est en train de développer un kit de détection de porc qui se base sur la  nano-technologie. Ce kit est capable de détecter, grâce à des nano-capteurs, les substances non halal présentes à raison de 0.001%. Cependant, il faut rester vigilant car cette technologie peut confondre les viandes bovines avec les viandes porcines qui partagent certaines séquences de gènes. Ce concept sera mis sur le marché en décembre 2015 : un kit à tester.

Source: ici

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire