Contactez-nous

International

Un avion israélien abattu, l’Etat hébreu accuse l’Iran

Ce week-end, un avion israélien a été abattu au nord du pays. L’Etat hébreu accuse l’Iran d’avoir fait voler un drone dans son ciel. L’Iran dément.

Publié

le

Entre Israël et l’Iran, la tension est encore montée d’un cran samedi, lorsqu’un F16 de l’armée de l’Etat hébreu s’est écrasé au nord d’Israël. Suite à une intrusion dans l’espace aérien israélien par un drôle iranien — selon Israël —, un avion de combat s’est crashé, les deux pilotes s’étant éjectés auparavant, après avoir été visé par des missiles antiaériens.

Le drone a ensuite détruit un poste de contrôle et l’armée israélienne a alors lancé une opération de bombardement de douze sites en Syrie, dont « quatre cibles iraniennes », indique l’Etat-Major de l’Etat hébreu. L’Iran conteste les accusations israéliennes et les qualifie de « mensonge ridicule. »

Entre l’Iran et Israël, plus que jamais, le torchon brûle. L’aide iranienne à la Syrie de Bachar al-Assad et à la Russie déplaît fortement à l’Etat hébreu qui accuse régulièrement l’Iran de vouloir ouvrir un double front libano-syrien à sa frontière. Depuis le début du conflit syrien, Israël a conduit près de cent raids en Syrie pour viser les transports supposés d’armes du Hezbollah, les constructions d’usines de missiles ou encore de bases maritimes ou aériennes par l’Iran.

Une « violation de souveraineté » de la part d’Israël

Si la tension monte à ce point, c’est qu’Israël préfèrerait que le conflit syrien s’arrête à sa frontière. L’Etat hébreu a haussé le ton en multipliant les attaques — quelques jours plus tôt, l’armée détruisant un dépôt d’armes non loin de Damas. Mais pour la première fois, Israël a décidé d’accuser l’Iran de « violation de souveraineté. »

Israël, par la voix d’un porte-parole de son armée, estime que l’Iran « entraîne toute la région dans une aventure à la finalité profondément sombre. » De leur côté, les alliés présents en Syrie promettent une riposte « sérieuse et sévère » et parlent de « terrorisme » israélien.

La Russie tente bien de calmer le jeu, mais rien n’y fait : Netanyahu craignait une « libanisation » de la Syrie. Les tirs répétés de l’armée israélienne semblent désormais plonger Israël et l’Iran dans un conflit de plus en plus ouvert.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope