Tariq Ramadan était l'invité de Jean-Jacques Bourdin de jeudi matin. Retour sur ses principales déclarations concernant l'Islam et la France.

Tariq Ramadan était l’invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info. L’islamologue a expliqué sa vision de l’Islam en France.

Tariq Ramadan était, ce matin, l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info et BFMTV. De moins en moins invité sur les plateaux de télévision et critiqué par de nombreux médias et dirigeants politiques, l’islamologue a déploré qu’il n’était « pas le bienvenu chez certains médias qui sont dans une diabolisation systématique de (sa) personne. » A Jean-Jacques Bourdin, il a expliqué : « On a diabolisé ma personne en évitant de parler de ma pensée. » Suite à sa demande de naturalisation française, Tariq Ramadan a rapidement mis les choses au clair, assurant ne pas avoir d’ambitions politiques, même s’il admet être « plutôt à gauche. »

En France, un « climat raciste existe »

Cependant, le Suisse n’a pas hésité à lancer une pique au gouvernement de Manuel Valls, dont l’obsession pour l’Islam est visible : ce gouvernement est, affirme Tariq Ramadan, « abyssalement médiocre » et il « déplace le débat sur la question de l’identité. » La France, a-t-il poursuivi, « n’a toujours pas réglé la question de la colonisation. » L’islamologue pense qu’aujourd’hui en France, un « climat raciste existe. » Un piège, selon Tariq Ramadan… La solution ? Il faut, estime-t-il, que les musulmans « arrêtent de parler de l’islam tout le temps. » « Ne tombez pas dans ce piège ! », prévient-il.

Tariq Ramadan a ensuite exposé sa vision de l’Islam, notamment en France, réfutant une nouvelle fois l’accusation de double discours. Comme il l’avait déjà dit lors du vote de la loi sur le mariage pour tous, Tariq Ramadan a rappelé que « l’Islam en France est soumis aux lois de la République. » Concernant les imams, il estime qu’il faut que leur formation et les prêches soient « faits en français. » Enfin, il dénonce la suspicion qui existe vis-à-vis des musulmans en France, suite aux attentats. Pour Tariq Ramadan, « Daesh veut nous diviser, mais la France profonde et les citoyens feront l’union. »

Yassine Bannani

Laisser un commentaire