Fin 2017, le syndicat Sud-Education 93 avait fait grand bruit en organisant des stages en non-mixité raciale sur le thème « Où en est-on de l’antiracisme à l’école ? » et s’était attiré les foudres du Printemps Républicain.

Très vite, le secrétaire général de cette organisation, Nassim Seddiki, en avait informé le ministre de l’Education nationale. Jean-Michel Blanquer, avait alors déclaré ce stage « inconstitutionnel et inacceptable » et porté plainte pour diffamation contre le syndicat.

En cause ? L’utilisation du terme « racisme d’Etat ». Mais l’affaire avait été classée sans suite.

A nouveau, ce syndicat est la cible du Printemps Républicain pour le stage organisé les 15 et 16 avril prochain intitulé « Comment entrer en pédagogie antiraciste ? ».

Si les organisateurs ont évité d’utiliser le terme tant polémique de « racisme d’Etat », il sera tout de même question d’évoquer le racisme à l’école, notamment à travers des ateliers sur comment « accueillir les parents racisés, les défendre contre les attaques racistes et islamophobes de l’institution » scolaire, ou un autre portant sur les « discrimination des élèves racisé·e·s dans les parcours et les orientations scolaires ».

« Sud-Éducation 93 récidive et organise cette un stage contre le racisme de l’institution scolaire », a tweeté hier Nassim Seddiki, interpellant encore une fois Jean-Michel Blanquer.

Un stage qualifié de « délirant » et « aux relents identitaires » dans un article du magazine le Point. Le magazine Marianne critique aussi ce programme à travers lequel il voit « plusieurs obsessions de la pensée décoloniale ».

En effet, des plénières doivent se tenir notamment sur l’histoire décoloniale, animée par la politologue Françoise Vergès, connue dans ce domaine d’étude.

« Le traitement différentiel des populations non-blanches par l’institution scolaire apparaît comme de plus en plus décomplexé : il semble ainsi d’autant plus urgent d’y résister », se défend le syndicat.

« Ce stage vise à donner des outils pour lutter contre le racisme que rencontrent au sein de l’institution scolaire différentes catégories de personnes membres de la communauté éducative : enseignant·e·s, parents et responsables, élèves », ajoute le syndicat Sud-Education 93, dont le stage affiche désormais complet.

Photo : © Sud-Education 93