L'affaire Swissleaks de filiale suisse de la banque HSBC a révélé les noms du roi Mohamed 6, du roi Abdallah 2, Belhassen Trabelsi ...

Swissleaks a mis en lumière une série d’affaires d’évasion fiscale. Plusieurs personnalités sont impliquées: des artistes, des hommes d’affaires, des hommes politiques, mais surtout des personnalités musulmanes, telles que le roi Abdallah 2 de la Jordanie, et le roi Mohammed 6 du Maroc. Pourtant, l’islam prône l’honnêteté, la rigueur et l’intégrité!

Sa Majesté le roi Mohammed 6 allergique aux taxes!

L’affaire Swissleaks a dévoilé un grand système d’évasion fiscale au sein de la filiale suisse de la banque britannique HSBC. Selon les enquêteurs du fisc français, l’affaire Swissleaks concerne quelque 180 milliards d’euros, déposés pour le compte de 130 000 personnes physiques ou morales. L’enquête a, entre autres, révélé les noms de personnalités musulmanes. « Sa Majesté le roi Mohammed 6  » du Maroc détenait un compte bancaire dans la filiale suisse de HSBC Private Bank, ouvert le 11 octobre 2006. « Or, il est en principe illégal, pour des marocains résidant au Maroc, de détenir un compte bancaire à l’étranger », précise Le Monde. Le Maroc se présente comme un pays leader dans le marché halal qui affiche des ambitions internationales. Dernièrement, son label halal a été reconnu par Jakim, l’Autorité malaisienne chargée des affaires islamiques. Ceci n’empêche pas le roi du pays d’être impliqué dans une affaire d’évasion fiscale. Le halal à géométrie variable!

L’affaire Swissleaks: le listing HSBC

Le souverain jordanien, Abdallah 2 est aussi impliqué dans l’affaire Swissleaks. Contactés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), ses avocats ont précisé que «le roi est exempté d’impôts, et que le compte est utilisé pour des affaires officielles», alors que le compte enregistrait la somme de 7.9 millions d’euro, entre 2006 et 2007! En Tunisie, Belhassen Trabelsi, le frère de Leila Trabelsi; la femme du dictateur déchu Zine el Abidine Ben Ali, a déposé une partie de sa fortune dans un compte à la filiale suisse de la banque britannique HSBC. Toujours en Tunisie, les listings HSBC ont révélé le nom de l’homme d’affaires Tarek Bouchamaoui, qui est aussi le frère de Wided Bouchamaoui, la patronne des patrons tunisiens.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire