Contactez-nous

International

En Suisse, un prix pour récompenser ceux qui se battent contre l’Islam « au péril de leur vie »

De l’autre côté des Alpes, un militant anti-Islam lance les Swiss Stop Islam Awards, pour récompenser ceux qui freinent l’avancée de l’islamisation en territoire helvétique.

Publié

le

Il s’appelle Giorgio Ghiringhelli et est déjà bien connu des musulmans suisses. Promoteur de l’initiative anti-burqa de l’autre côté des Alpes il y a cinq ans et défenseur de la votation pour interdire les minarets, il n’a jamais caché son désamour pour les musulmans. Alors, pour inciter ses compatriotes à lutter contre le « péril musulman », Giorgio Ghiringhelli a décidé de lancer les Swiss Stop Islam Awards. Le principe ? Récompenser — avec un trophée mais aussi une somme d’argent avoisinant les 2 000 francs suisses, soit plus de 1 700 euros — les Suisses qui combattent l’avancée de l’Islam « au péril de leur vie. »

Parmi les personnalités que Giorgio Ghiringhelli veut primer, on retrouve des politiques et des journalistes. Comme Mireille Vallette, bien connue pour ses écrits sur Riposte Laïque, Uli Windisch, sociologue qui écrit pour le site islamophobe Les Observateurs, ou encore le conseiller national Roger Köppel. Sur son site, Giorgio Ghiringhelli écrit qu’il veut récompenser ces « héros incompris » qui se sont lancés dans une « bataille linguistique contre l’islamisation dans leurs régions respectives. » Ainsi, il veut décerner trois prix à des citoyens de Suisse alémanique, de Suisse romande et de Suisse italienne.

D’ores et déjà, cette initiative fait logiquement polémique. Le militant anti-Islam est, pour le moment, en phase de prospection. Ghiringhelli a lancé une campagne de financement participatif qui a permis de réunir 1 500 francs suisses sur les 7 000 attendus. Le Matin ironise sur cette initiative en s’étonnant que manquent, dans la liste des prétendants aux Awards, plusieurs personnalités anti-Islam comme le conseiller national Jean-Luc Addor, qui avait tweeté « On en redemande » après un meurtre dans une mosquée. Le journal suisse précise que la fondatrice et présidente du Forum pour un islam progressiste, Saida Keller Messahli, nommée pour être récompensée, a assuré qu’elle refuserait cette distinction.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité