Pour sensibiliser la population à la lutte contre l'islamophobie, le CCIF publie une vidéo dans laquelle plusieurs artistes le soutiennent.

Le CCIF, qui lutte contre l’islamophobie, a lancé une campagne de sensibilisation, soutenue par des personnalités de divers horizons.

« L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit. » Voilà le message que tente de faire passer, depuis 2003, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Son porte-parole, Yasser Louati, déplorait sur notre site que « l’islamophobie est devenue le racisme acceptable et même respectable », notamment « parce que le discours islamophobe s’est banalisé en politique. » Pour le porte-parole du CCIF, « depuis plus de trente ans, on diabolise les musulmans. » Si internet permet à la parole islamophobe d’être diffusée plus largement, ce moyen de communication est également l’occasion pour le CCIF de véhiculer son message.

« Ensemble, nous sommes plus forts »

Et ce mardi 31 mai, le Comité a mis en ligne une vidéo pour sensibiliser, « en ces temps où des citoyen(ne)s de confession musulmane sont la cible de discours islamophobes décomplexés, questionnant leur place au sein même de la société qui les a vu(e)s grandir. » Le CCIF met en scène plusieurs personnalités qui se mobilisent pour l’association, de Mouloud Achour à Sébastien Abdelhamid, en passant par Kevin Razy ou Pierre-Emmanuel Barré. Des artistes, indique le CCIF, « à l’image de notre pays: d’appartenances diverses, de religions, de cultures ou d’origines différentes. » Car, ajoute l’organisation, « quelle que soit notre couleur de peau ou notre religion, l’islamophobie est un problème qui nous concerne tous. » Et le message envoyé par ces artistes est clair : « Ensemble nous sommes plus forts. » Grâce au hashtag #JeSoutiensLeCCIF, il est possible de dire haut et fort son attachement à la lutte contre l’islamophobie, mais il est également possible de soutenir le CCIF en y adhérant.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire