En ce moment

Sourate Sad : explication et bienfaits de la sourate

Sourate Sad, ou sourate la lettre Sad, est le nom que porte la 38e sourate du Coran. Cette sourate fut révélée à la Mecque et ne comporte que 88 versets. Elle doit sa dénomination au premier verset, la sourate débute par la dix neuvième lettre de l’alphabet arabe. La signification exacte de cette lettre est inconnue à ce jour, ce qui la rend sujette à diverses interprétations. Elle fait également partie des 14 sourates qui exigent une prosternation. En effet, la lecture du verset 24 de la sourate prescrit une prosternation.

Certains savants s’accordent à dire que la sourate porte aussi le nom de David, puisqu’elle évoque dans le seizième verset, l’histoire du Prophète David.

On rappelle dans cette sourate, que l’orgueil et l’amour de la richesse sont des forces maléfiques. En effet, ils peuvent détourner les croyants du droit chemin. Les gens doivent se repentir et demander le pardon d’Allah avant  l’arrivée du Jour de Jugement.

Lire Sourate (38)

Vous pouvez lire sourate (38) grâce à cet extrait du livre saint, le Coran.


Révélation et histoire de la sourate (38)

Révélée pendant la période mecquoise de la prophétie de Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), sourate Sad occupe la 38e place dans l’ordre chronologique des révélations juste après sourate Al Qamar (La Lune).

Contexte de la révélation de la sourate

Selon plusieurs avis des savants en Islam ; la sourate a été révélée lorsque le Messager de Dieu (sws), commença à inviter ouvertement le peuple de la Mecque à se convertir en Islam. Cet appel avait provoqué une grande frayeur auprès des chefs de Quraysh. Certains situent la période de la révélation de la sourate autour de la 4e année de la mission prophétique de Mohamed (sws). Tandis que d’autres affirment, qu’elle fut  révélée au moment de la dernière maladie de Abu Talib (L’oncle du Prophète et chef de la tribu Quraysh), ce qui fait référence à la 10e ou 11e année de la mission prophétique.

La maladie de Abu Talib

En effet, lorsque Abu Talib tomba malade, les membres qurayshites ont réclamé à leur chef de discuter avec son neveu pour mettre fin au conflit qui les oppose depuis longtemps. Vingt-cinq des chefs Qurayshites ont rencontré à cet effet, Abu Talib, pour lui exposer l’ensemble des plaintes déposées à l’encontre du Prophète (sws), « Nous souhaitons que vous dites à votre Neveu de nous laisser prier tranquillement nos idoles sans nous obliger à les abandonner et nous le laisserons prier son Dieu. Ainsi, nous ne pourrons plus lui être hostiles ».

Abu Talib appela le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) et lui demanda « Cher Mohamed, ces gens sont venus à moi pour proposer un arrangement pour mettre fin à vos conflits ». Alors le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) répliqua « Cher Oncle, s’ils acceptent de dire une chose, ça leur permettra de conquérir l’Arabie tout entière, voir même le monde non-Arabe, cette chose c’est La ilaha Ila Allah ». En entendant ces mots, les chefs se levèrent et quittèrent les lieux. Cette rencontre justifie la descente de la 38e sourate du Coran.

Le thème de la sourate

Cette sourate commence par exposer la dite  » rencontre « , en insistant sur le débat qui a eu lieu entre le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) et les mécréants de Quraysh. En effet, Allah assure que la véritable raison du refus des chefs du message divin n’est autre que leur propre arrogance. Refusant l’idée qu’un homme de leur propre tribu soit le Prophète de Dieu, les chefs de Quraysh persistèrent dans leur ignorance.

Dans les deniers versets, Dieu avertit ces mécréants de leur proche défaite face à son Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui). l’histoire de neuf Prophètes est ainsi narrée, notamment celle des deux Prophètes David et Salomon, afin de mettre en évidence l’impartialité de son jugement. Dieu aime toute personne qui se repente et suit le chemin de la droiture.

Enfin, la sourate aborde l’histoire d’Adam et de Satan, afin de montrer aux mécréants de Quraysh, qu’ils adoptent un comportement arrogant similaire à celui du Diable en refusant de se prosterner à Adam.

Apprendre facilement sourate (38)

Découvrez cette vidéo qui affiche à la fois une version arabe et une traduction en français de chaque verset. La sourate est récitée lentement par la sublime voix de Saad Al Ghamidi.

Les mérites de sourate (38)

Selon l’Imam Muhammad Al Baqir, celui qui récite fréquemment la 38e sourate, sa récompense sera égale au poids de la montagne du Prophète Daoud et entrera au Paradis accompagné des personnes qui lui sont les plus chères. Il est recommandé de lire cette sourate tous les jours, surtout la nuit du jeudi à vendredi. Selon un hadith du Prophète (sws),  » quiconque la récite, recevra les biens de ce monde. Mais aussi de l’au-delà. Elle le guidera vers le droit chemin afin d’obtenir la miséricorde d’Allah ».

Il convient de rappeler, que le Messager d’Allah (sws) nous a recommandé de lire du Coran à tout moment ; « Lisez le Coran ! Le jour de la Résurrection, il viendra intercéder en faveur de celui qui le récite ».

Traduction de la sourate (38)

Comprenez le thème de la sourate (38), grâce à ce texte traduit consciencieusement par l’islamologue française Denise Masson.


Phonétique de la sourate (38)

Lisez correctement sourate (38) grâce à ce texte phonétique. Toutefois, afin de prononcer correctement la sourate, rappelez-vous que les lettres en gras ne se prononcent pas et que les voyelles soulignées sont plus longues.


Les sourates du Coran possédant les plus de mérites

Al-Fatiha
Al Baqara
Ya Sin
Al Kahf
Al-Ikhlas
An Nas
Al Falaq
An Nur
Maryam
Al Qadr

Découvrez la phonétique de la sourate Sad

Écoutez et téléchargez sourate Sad en arabe

Les recherches liées à sourate Sad

Sourate Sad tafsir

Phonétique sourate Sad

Sourate Sad en arabe

سورة ص

Sourate 38

Coran sourate 33 37 38