En ce moment

 Sourate At Tahrim : explication et bienfaits de la sourate

sourate At Tahrim ou sourate l’Interdiction, est le nom que porte la 66e sourate du Coran. Comportant 12 versets, cette sourate fut révélée pendant la période médinoise de l’histoire prophétique. C’est la sourate dans laquelle est mentionné l’incident du Tahrim en référence à l’histoire qu’a vécu le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) avec ses femmes. Cette sourate tire son nom de l’expression « Lima Tuharimou », « Pourquoi interdis-tu », qui figure dans le premier verset.

Lire Sourate At Tahrim

Découvrez sourate At Tahrim en arabe extraite du livre saint, le Coran.


Histoire et révélation de la sourate

Sourate At Tahrim a été proclamée durant la seconde période de la vie du Prophète Mohamed (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix); après qu’il ne quitte la Mecque pour s’installer à Medine. Les savants musulmans s’accordent à dire que sourate l’Interdiction occupe la 107e place dans l’ordre chronologique des révélations juste après sourate Al Hujraat appelée encore les Appartements. Cette sourate fait partie des dix sourates qui mettent le point sur les rapports en société au sein de la communauté musulmane.

La sourate décrit un incident qui a eu lieu entre le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) et ses épouses. À cause d’une manigance faite par deux de ses épouses, le Prophète Mohamed (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) s’était retrouvé dans l’obligation de faire un serment à fin de satisfaire ces dernières. La sourate met en lumière la possibilité de se rétracter après avoir fait un serment, à condition que le serment soit en contradiction avec l’une des prescriptions de Dieu. Dans ce contexte descendit le verset  « Pourquoi t’interdis-tu ce que Dieu a rendu licite voulant obtenir la satisfaction de tes épouses? ». La sourate met en garde les épouses du Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) contre les conséquences d’un tel acte. Au sujet de cet incident, plusieurs versions ont été rapportées dont l’histoire du miel. Selon Aicha, le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) avait l’habitude de rester longtemps chez Zaynab bint Jahch et de manger du miel. Alors Hafsa et Aicha, les deux épouses du Prophète s’étaient mises d’accord pour dire au Messager de Dieu (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) quand il rentrera chez l’une ou l’autre qu’il sentait le Maghafir (une plante mucilagineuse très malodorante), alors le Prophète(Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) a répondu « j’ai bu du miel chez Zaynab bint Jahch et je ne le boirai plus désormais ».

Dans les versets on retrouve une invitations aux fidèles ainsi qu’à leurs familles de contenter de la parole de Dieu et de suivre  le droit chemin afin de se préserver  contre le mal de l’enfer. Le verset 6 de la sourate décrit l’enfer comme un feu dont le combustible est formé d’un mélange  » de gens et de pierres  ». En ce jour de Jugement, aucune excuse ne sera acceptée de la part des mécréants. Pour éviter ce châtiment, Allah invite les croyants de se repentir sincèrement à lui, afin qu’il leur pardonne tous leurs pêchers. Cette sourate insiste parallèlement sur le fait qu’Allah est équitable et juste dans son jugement. L’exemple des deux femmes des prophètes Noé et Loth est cité. Celles-ci avaient choisi d’être mécréantes. Cependant et Malgré leur titre de femme de Prophète, elles seront jetées en Enfer. Paradoxalement, la femme de Pharaon qui malgré le fait qu’elle soit l’épouse d’un ennemi d’Allah, avait cru en Dieu et a adopté le monothéisme. Allah l’avais ainsi, promis le Paradis éternel. Enfin, le troisième exemple citée est celui de Myriam (Marie) (que la paix soit sur elle), qui a réussi à surmonter l’épreuve sévère à laquelle Allah avait décidé de la soumettre, c’est « la Dame des femmes au Paradis ».

Contrairement aux sourates mecquoises, dans lesquelles Dieu invite le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) à faire preuve de patience envers les mécréants, dans cette sourate Allah demande à son prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) de combattre avec rigueur les incrédules par l’épée et les hypocrites par les paroles.

Apprendre sourate l’Interdiction

Apprenez facilement sourate At Tahrim, grâce à cette vidéo qui affiche la traduction en français de chaque verset. La sourate est récitée par la mélodieuse voix du cheikh Saad Al Ghamidi

Les bienfaits de la sourate At Tahrim

Le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) a recommandé de lire du Coran à tout moment de la journée pour profiter de tous les bienfaits que peut procurer la lecture de ses sourates. En effet, selon le verset 82 de sourate Al Isra « Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyant ». Mais encore selon le hadith du Prophète Mohamed (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) en s’adressant à Abou Dhar « Tu dois réciter le Coran : il est certes une lumière pour toi sur terre, et un trésor de provisions pour toi au ciel » un hadith rapporté par Ibn Hibban.

Le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) a conseillé les musulmans de réciter sourate At Tahrim. En effet, cette sourate permettra a celui qui le lit de se repentir sincèrement. Selon L’imam As-Sadiq celui qui récite sourate At Talaq et sourate At Tahrim dans ses prières, Allah l’épargnera de la détresse et de la peur au jour du Jugement. Et grâce à la récitation de ces deux sourates, Allah l’introduira dans le Paradis.

Traduction de la sourate (66)

Découvrez l’explication de chaque verset avec cette traduction de la sourate At Tahrim, réalisée par l’islamologue française Denise Masson.


Phonétique de la sourate l’Interdiction

Vous pouvez lire plus facilement sourate At Tahrim, grâce à ce texte phonétique. Rappelons tout de même que, les voyelles soulignées sont plus longues et les lettres en gras ne se prononcent pas.