En ce moment

Sourate Ar Rahman : révélation et bienfaits de la sourate

Sourate Ar Rahman ou encore appelée sourate Le tout Miséricordieux, est la 55e sourate du Coran. Révélée pendant la période médinoise, sourate Ar Rahman, tire son nom du premier verset, et qui est en réalité l’un des noms divins d’Allah. Dans ces 78 versets, la sourate mentionne les bienfaits qu’Allah nous a accordé dans ce monde, et énumère toutes les faveurs qu’il accordera aux croyants au Paradis.

Lire Sourate (55)

Lisez sourate Ar Rahman en arabe grâce à cet extrait du Coran


Révélation et histoire de la sourate

Tous les savants s’accordent à dire que la sourate fut proclamée pendant la période médinoise, et occupe de ce fait la 97e place dans l’ordre chronologique des révélations juste après sourate Al Raad ou Le Tonnerre.

Dans cette sourate, on retrouve certains versets qui décrivent l’événement de la Résurrection et du jour de Jugement. En effet, cette sourate appartient aux sourates qui participent à approfondir la notion de la destinée pour les croyants, de leur rapport avec Allah durant leur vie et la récompense qui leur sera attribuée le jour de la fin ultime.

Allah demande à ses serviteurs après la mention de chaque bienfait qu’il leur a accordé : « Quel est donc celui des Bienfaits de votre Seigneur que, tous deux, vous nierez », ce verset est répété 31 fois dans la sourate. Selon l’Imam Sadiq, il est recommandé de dire après ce verset « Seigneur, je ne nie aucun élément de vos bienfaits ». Dans cette sourate, Allah s’adresse à deux de ses créatures qui sont l’Homme et le Djinn. Les djinns sont une autre créature de Dieu, douées de libre-arbitre tout comme l’Homme.

Le célèbre traducteur Jacques Berque a dit que cette sourate à refrain, forme avec sa grâce la fiancée du Coran. Selon lui, « La sourate en entier, commente l’attribut divin d’Allah qui est le tout Miséricordieux (Ar Rahman). On ne peut rester insensible à son grandiose souffle lyrique ».

Sourate le Miséricordieux, est aussi appelée la sourate du Bienfait, pour tous les bienfaits matériels et spirituels que Dieu a accordé à ses créatures. C’est pour cette raison que la sourate a commencé par « le Tout Miséricordieux », le nom béni d’Allah qui forme à lui seul un verset.

Selon le thème abordé, la sourate est divisée en 5 parties :

Dans les premiers versets, la sourate met en évident les bienfaits qu’Allah a accordé à l’Homme, à son instruction, à sa nourriture spirituelle mais aussi corporelle

– Dans un second temps, la sourate explique comment les Hommes et les djinns ont été créé

– Ensuite, Allah énumère les Signes divins sur la terre et dans le ciel.

– Dans la quatrième partie, la sourate décrit en détail les privilèges réservés aux croyants dans le Paradis.

– Enfin, la sourate aborde brièvement le destin de tous les mécréants et le châtiment qui les attend.
La description du châtiment des incrédules est brève par rapport à la description de la récompense des croyants, et ceci est dû au fait que cette sourate est plutôt consacrée à la miséricorde d’Allah.

Apprendre facilement sourate Ar Rahman

Regardez cette magnifique vidéo pour apprendre rapidement sourate le Tout Miséricordieux. En effet, cette vidéo affiche la phonétique exacte ainsi que la traduction française  de chaque verset. La sourate est récitée par la sublime voix de Mishary Alafasy.

Les bienfaits de la sourate Ar Rahman

La lecture de sourate le Miséricordieux rapporte à son lecteur beaucoup de bénédictions. En effet, selon un hadith rapporté par Obay Ibn Kaab, le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit « Allah compatira à la faiblesse de quiconque récite sourate Ar Rahman, celui qui la récite aura montré sa gratitude envers Dieu pour tous les bienfaits qui lui a accordés ». D’après l’Imam Jaafar Al Sadiq « Ne manquez pas de lire sourate Ar Rahman, puisque cette dernière sera présente le Jour de jugement sous forme humaine et sera proche d’Allah, Dieu, alors, demandera à la sourate « Qui te récitait avec assiduité et s’appliquait à ta récitation avec persévérance pendant la vie terrestre ? ». Elle répondra « Untel et Untel », Allah leur dira « Intercédez en faveur de quiconque vous désirez » et ils intercéderont en faveur de tous ceux qu’ils voudront, jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne, Allah leur dira « Entrez au Paradis et logez vous là où ça vous plaira ».

Cette sourate possède aussi des effets protecteurs, en effet, selon L’Imam Al Sadiq, « Quiconque récite sourate Ar Rahman, la nuit, et dit « Je ne nie aucun de Tes Bienfaits, O Seigneur ! » (lâ bichay’in min âlâ’ika, Rabbî, ukatthib!) après chaque verset « Quel est donc celui des Bienfaits de votre Seigneur que, tous deux, vous nierez » (fa-biayyi âlâ’i Rabbikumâ tukath-thibân), Allah le fera escorter d’un ange protecteur jusqu’au matin, et s’il fait la même chose (la même récitation) à son réveil, le matin, Allah le fera escorter d’un Ange protecteur jusqu’au soir ».

Par ailleurs, Al Hussayn ibn Ali, a dit « Je garantis que celui qui récite ces vingt versets : le verset du Trône (Ayat al Korsi), les trois versets (55-56) de la sourate Al Araf (Les Murailles), les dix premiers de la sourate As Safat (Ceux qui sont placés en rang), les trois versets (33-35) de la sourate Ar Rahman (Le Miséricordieux), les deux derniers versets de la sourate Al Hashr (Le Rassemblement) et le dernier verset de la sourate Baraa (La Repentance), Allah le protègera contre tout démon, tout roi injuste, tout voleur et tout fauve.

Selon un hadith rapporté par Ali, Le Prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit « Chaque chose à sa fiancée, la fiancée du Coran est sourate Ar Rahman ».

Traduction de la sourate (55)

Pour une meilleure assimilation de la signification de chaque verset, on vous invite à lire à ce texte traduit par l’islamologue française Denise Masson en 1967.


 Phonétique de la sourate Le tout Miséricordieux

Vous pouvez lire plus facilement sourate 55 grâce à ce texte phonétique. Afin de prononcer correctement chaque verset, sachez que les voyelles soulignées sont plus longues et les lettres en gras ne se prononcent pas.