En ce moment

Sourate Al Mutaffifin : explication des versets et mérites de la sourate

Sourate Al Mutaffifin ou Les Fraudeurs, est la 83e sourate du Coran. Comportant 36 versets, cette sourate fut révélée pendant la période mecquoise, abordant la duperie et le fraude commis par certains commerçants ainsi que la pression exercée par les mécréants sur les nouveaux convertis pour les empêcher de rejoindre la religion de Mohamed (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix).

Lire Sourate Al Mutaffifin

Vous pouvez lire cette sourate extrait du livre saint le Coran.


Histoire et explication des versets de la sourate

Révélée toute entière à la Mecque, sourate Al Mutaffifin occupe la 86e place dans l’ordre des révélations juste après sourate Al Ankabout ou L’Araignée. Le contexte de la sourate montre bien que cette sourate a été révélée pendant la période Mecquoise, lorsque les sourates étaient révélées pour imprégner les esprits des gens de la doctrine de l’Au-delà. Plusieurs savants en Islam s’accordent sur le fait que cette sourate était la dernière à être révélée à la Mecque.

Cette sourate met le point sur les pratiques de fraude et de corruption pratiquées par les marchands (à la période anté-islamique). Les incrédules de cette époque s’employaient à détourner les croyants de leur religion et à essayer de les convaincre que Mohamed (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) n’est pas un prophète. En effet, selon Nassai et Ibn Maja, Ibn Abbas rapporta que « le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) remarqua que les marchands faussaient la balance soit en rajoutant du poids à la marchandise quand ils l’achetaient, soit en réduisant son poids quand ils la vendaient. De ce fait, Allah lui révéla sourate Al Mutaffifin en commençant par « Malheur aux fraudeurs », ordonnant d’être équitable et honnête dans tous les échanges commerciaux. Suite à cette révélation, les marchands se sont appliqués à la parole de Dieu;« ils ont commencé à donner une pleine mesure et un juste poids à leurs clients ». Cette sourate évoque le jour de Jugement , en insistant sur le déséquilibre et l’injustice régnant sur cette société; motif de leur aveuglement et ignorance de l’au-delà et du Jour du Jugement, (l’Homme ne peut être droit et intègre s’il ne craint pas son Créateur).

Pour terminer, cette sourate vient à la fois rassurer les bons croyants et avertir les impies du sévère châtiment d’Allah. Il emploie le mot « Wail »; une forme de menace de châtiment adressée à tous les fraudeurs. D’un autre coté, Il s’adresse aussi aux bienfaiteurs, les gens pieux pour les rassurer qu’au Jour de la Résurrection, Dieu leur rendra justice. Ils seront félicités pour leur bonne conduite.

Apprendre facilement cette sourate

Apprenez plus rapidement et aisément sourate Al Mutaffifin, grâce à cette vidéo joignant le texte phonétique ainsi que la traduction en français de chaque verset. Cette sourate est récitée par la magnifique voix de Mishary Rashid Al Afasy.

Les bienfaits de cette Sourate

Le prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) nous a recommandé de lire à tout moment de la journée, les différentes sourates du Coran. Rapporté par ses compagnons, le Messager de Dieu (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) avait dit « Lisez le Coran ! Le jour de la résurrection, il viendra intercéder en faveur de celui qui le récite ». Quiconque récite sourate Al Moutaffifin, Dieu l’abreuvera de nectar le jour de la résurrection.

Il s’est avéré que, ibn Umar, quand il lisait cette sourate et atteignait le sixième verset « le jour où les gens se teindront debout devant le seigneur de l’univers… », éprouvait de grandes émotions (au point qu’il ne pouvait plus terminer sa lecture à cause des pleures).

Traduction de la sourate Al Mutaffifin

Grâce à la traduction de l’islamologue française Denise Masson en 1967, il est possible d’avoir une explication exacte sur la signification de chaque verset.


Phonétique de la sourate Al Mutaffifin

Vous pouvez lire sourate Al Mutaffifin facilement grâce à cette phonétique. Toutefois, sachez que les lettres en gras sont muettes et les voyelles soulignées se prononcent plus lentement que d’autres.