En ce moment

Sourate Al Kafiroun : l’histoire de sa révélation et ses vertus

Sourate Al Kafiroun ou les infidèles, est la 109e sourate selon l’ordre de classement dans le livre sacré de l’Islam, le Coran. Alors que dans l’ordre chronologique des révélations cette sourate occupe la 18e place. Avec ses six versets, cette sourate est l’une des sourates les plus brèves du Coran. Généralement, brèves mais concises, ces sourates représentent une forme de sollicitation adressée au lecteur afin qu’il réussisse à distinguer les pratiques de croyance des pratiques d’incroyance. Portant le nom d’ Al Kafiroun, comme il a été cité dans son premier verset, cette sourate a été proclamée pendant la période mecquoise, à l’époque où les premiers musulmans étaient persécutés par les polythéistes. Apprenons davantage sur l’histoire de la révélation de cette sourate.

Lire Sourate Al Kafiroun

Sourate Al Kafiroun extraite du livre saint le Coran.


Histoire de la sourate

Sourate Al Kafiroun a été révélée pendant la première partie de l’histoire du Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) avant que ce dernier ne quitte La Mecque. Le sujet que la sourate aborde, est les compromis que les chefs de Quraysh avaient sans cesse proposé au Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) pour mettre fin à leurs différents. Selon Abdellah Ibn Abbas, les chefs de Quraysh ont proposé au Saint Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui): « Nous te donnerons tellement de richesse que tu deviendrais l’homme le plus riche de la Mecque, nous te donnerons n’importe laquelle des femmes qui te plaisent en mariage ; nous sommes prêts à te suivre et à t’obéir comme notre chef, à la seule condition que tu ne dises pas de mal de nos dieux. Si cela ne te convient pas, nous te ferons une autre proposition qui sera aussi bien à ton avantage qu’au nôtre ». Ils ont même proposé au Prophète, s’il adorait leurs dieux, Al-Lat et Al-Uzza, pendant un an, ils adoreraient son Dieu pour la même période. Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) avait répondu « Attendez laissez-moi voir ce que mon Seigneur ordonne à ce sujet ».

C’est à ce moment que la révélation de la sourate Al Kafiroun, était descendue,  » Qul yâ-ayyuha-l-Kâfirûn…  » (« Dis, ô vous les mécréants »). Il en est de même pour le verset 64 de sourate Az Zoumar :  » Qoul afa-ghair Allahi… « ,  » Dis leur : peuple ignorant ! M’ordonnez-vous d’adorer d’autres divinités qu’Allah ?  » selon Ibn Djarir, Ibn Abi Hatim et al-Tabarani ».

Les Quraysh avaient multiplié leurs propositions au saint Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), qui s’est retrouvé dans l’obligation de leur donner une réponse tranchée et définitive (se basant sur la parole de Dieu), pour mettre fin aux espoirs d’accord que les chefs de Quraysh voulaient sceller.

Apprendre plus rapidement sourate Al Kafiroun

Apprenez plus rapidement cette sourate grâce à la vidéo ci-dessous, qui illustre la phonétique exacte des versets. Récitée par la douce voix des Cheikhs Abderrahman Soudaisi et Sa’ad Al Ghamidi.

Les bienfaits de cette Sourate

Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) avait à l’égard de cette sourate une estime particulière. En effet, selon Abdallah ibn Umar (qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) avait dit : « Voulez-vous que je vous dise une parole qui vous protégera du polythéisme ? Il suffit de réciter sourate Al Kafiroun quand vous vous apprêtez à dormir. « (Abû Ya`lâ, At-Tabarânî). En rapportant ce hadith Abdellah Ibn Umar avait rajouté,  » qu’à plusieurs reprises, pendant la prière, il entendit le Messager d’Allah (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) réciter ces deux sourates (sourate Al Ikhlass et sourate Al Kafiroun) dans les deux rakas précédant la prière du Fajr et dans les deux rakas suivant la prière du Maghrib (Ahmad, al-Tirmidhî, An-Nasâ’î, Ibn Mâdjah, Ibn Hibbân, Ibn Mardawaih et qualifié d’authentique par al-Albânî).

Par ailleurs, selon Ibn Abbas, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) avait dit : « Réciter sourate Al Ikhlass, équivaut au tiers du Coran et réciter sourate Al Kafiroun équivaut au quart du Coran » (rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1477).

En effet, réciter avant de dormir sourate Al Kafiroun est parmi les sounans délaissées qui permettent d’écarter la tentation du polythéisme.

Traduction de la sourate Al Kafiroun

Sourate Al Kafiroun traduite par l’islamologue française Denise Masson en 1967 :


Phonétique de la sourate Al Kafiroun

Vous pouvez lire plus facilement sourate Al Kafiroun grâce à cette phonétique. Rappelons que les voyelles soulignées se prononcent plus lentement que les autres et les lettres en gras sont muettes.