En ce moment

La sourate Al-Balad (90) : histoire de sa révélation, traduction de ses versets & mérites de sa lecture

Placée à la 90place dans le livre sacré de l’Islam (le Coran), sourate Al-Balad ou La Cité, comporte 20 versets tous révélés durant la période mecquoise.
Bien que son nom ne reflète pas son contenu, la tradition musulmane a donné comme titre à cette sourate « La Cité », en référence au contenu de ses deux premiers versets :
« 1. Ah ! J’en jure par ce pays,
2. et par toi, licite en ce pays. »
Découvrons ensemble l’histoire de la révélation de la sourate Al-Balad (90), ses bienfaits et vertus.

Lire la sourate Al-Balad (90) en arabe

Apprenez à lire en arabe les versets de la sourate Al-Balad (La Cité ) et profitez de ses nombreux bienfaits.


Révélation & explication de la sourate Al-Balad (90)

Contenant uniquement 20 versets et faisant partie des sourates les plus courtes du livre saint de l’Islam, Al-Balad (90) constitue un véritable miracle du Coran. Avec ses vingt versets, elle comptabilise quatre vingt deux mots et trois cent trente cinq lettres.
Fut descendue à la trente cinquième position après la révélation de sourate Qaf et sourate al Tariq, sourate Al-Balad, se positionne dans le dernier chapitre du dit   » Amma  » à la quatre vingt dixième position entre al Ghashiya et Al-Shams.
Riche en significations, sourate Al-Balad (90) a été révélée principalement pour défendre le prophète, le soutenir dans ses épreuves, mais également pour indiquer la  » juste voie  » à suivre par tout croyant.
Cette magnifique sourate nous retrace une épopée de ce qu’avait enduré le Prophète (que La Bénédiction et Le Salut soient sur lui) au début de la Révélation lorsque les Quraychites puissants et orgueilleux se vantaient de leur privilège et richesses accumulées. Ils voulaient s’attribuer à eux-mêmes le prestige et au Prophète le contraire en tentant de le déposséder de sa citoyenneté et le bouder hors de la cité, et ce, au vu des attaques répétées et intimidations de Abi Djahl et son bras droit le richissime Ibn El Moughira.
Décrivant parfaitement la vie humaine et abrégeant efficacement les détails de notre quotidien par des versets très courts, cette sourate est l’une des plus fortes en illustrations.
Sourate Al-Balad ou La Cité traite initialement la question de position de l’Homme dans le monde et ses relations avec autrui. En effet, Dieu a indiqué à l’Homme à travers cette sourate deux chemins: le bon et le mauvais.
Ibn Abbas a dit au sujet de l’apparition de cette sourate :  » L’Homme, depuis sa naissance jusqu’à sa mort, est en lutte permanente : dès lors de l’apparition de ses dents et les efforts qu’il déploie pour s’acquitter de ses devoirs et assurer sa subsistance. »
Dans cette sourate, Dieu a également prévu pour l’Homme les moyens de juger, de voir et de choisir entre ces chemins. Ensuite il reste à l’Homme de fournir ses propres efforts et jugements pour choisir soit le chemin de la vertu et atteindre la félicité; soit adopter le chemin du vice et se retrouver ultérieurement dans la perte.
En effet, cette sourate a été révélée en complément à la sourate précédente. Étant donné que sourate Al-Fajr condamnait ceux qui ne faisaient pas largesse de leurs biens et qui n’incitaient pas à la bonté, Al-Balad poursuit en lançant une invitation à la pratique de la vertu. Si Al-Fajr nous a montré la nature et le devenir de ceux qui n’avaient pas la crainte, Al-Balad, tout en les blâmant, apporte la solution finale : l’engagement dans la «montée», qui n’est autre que le sacrifice.
Les objectifs de cette sourate sont similaires à ceux des sourates précédentes : établir les fondements de la ‘aqîda islamique, rappeler la résurrection et le Jugement qui en découle et faire la distinction entre les Hommes pieux et les dépravés, spirituellement parlant.

La sourate s’ouvre par le serment sur la cité sacrée qui est le lieu de résidence du Prophète (que la prière et le salut soient sur lui ). Elle met en évidence la place considérable et noble qu’elle occupe auprès du Seigneur. Elle attire l’attention des associationnistes mecquois sur la gravité de leur comportement qui consiste à porter préjudice à l’Envoyé de Dieu (que la prière et le salut soient sur lui ) en cette cité. Leur attitude est considérée par Dieu comme l’un des plus graves péchés. Le serment porte aussi sur Adam et sa descendance, en évoquant la relation père/fils pour expliquer le mal qu’a eu Adam à transmettre les règles d’une bonne éducation à sa progéniteur.

Au début de sourate Al-Balad, Allah jure par la ville sacrée, la Mecque, ville natale de Muhammad (que La Bénédiction et Le Salut soient sur lui) qu’il a aimé, et par un père  pour ce qu’il a engendré dans l’éducation de ses enfants- Il s’agit de ce fait, de la conservation de l’espèce et la permanence de la vie – l’Homme a été conçu dans un milieu éprouvant; dans l’affrontement des difficultés.

Il est notamment expliqué que l’Homme est orgueilleux et se croit invincible; qu’il jouit d’une grande fortune et qu’il se permet de dépenser irrationnellement pour l’assouvissement de ses passions et ses désirs. Parallèlement, Allah (qu’Il soit exalté) énumère les bienfaits qu’Il a octroyé aux croyants, afin de les guider face aux obstacles et les orienter vers le bon chemin pour qu’ils fassent partie des hôtes du Paradis, des gens pieux, et qu’ils échappent au malheur des mécréants qui seront jetés en Enfer, et devant lesquels les portes se refermeront.

Écoutez et apprenez à réciter la sourate Al-Balad (90)

Nous mettons à votre disposition une magnifique récitation de la sourate Al-Balad (La Cité) par la voix de l’Imam Mishary Rasyid al Afasy. La récitation de cette sourate est effectuée suivant un rythme assez lent afin de vous permettre de bien l’écouter et mieux la prononcer.

Les bienfaits et les mérites de la sourate 90: Al-Balad

Quoi de plus beau que la récitation d’une sourate nous rappelant la vraie position de l’Homme dans le monde et nous montrant le chemin que nous devons suivre pour avoir la bénédiction d’Allah. Les mérites de la sourate Al-Balad (La Cité) sont nombreux, nous vous citerons ci-dessous quelques uns.
Il est rapporté que quiconque lit cette sourate, sera reconnu dans le monde ici-bas comme homme pieux, et dans l’autre monde comme étant proche d’Allãh.
Celui qui la lit, sera également sous l’aile protectrice d’Allah le jour du dernier jugement, elle le protégera .
Cette sourate est aussi reconnue pour ses effets curatifs. En effet, si quelqu’un souffre de douleurs dans les cartilages du nez, aspire par le nez une eau dans laquelle a été trempée cette sourate, il verra ses maux disparaître. Et si on l’accroche au-dessus d’un bébé dès sa naissance, il sera préservé pas de tout défaut ou  tare.

Traduction de la sourate 90: Al-Balad

Sourate Al-Balad (La Cité) traduite en français par l’islamologue française Denise Masson.


La sourate Al-Balad (90) en phonétique

Apprenez facilement la prononciation de sourate Al-Balad (La Cité) grâce à cette phonétique.