En ce moment

Lire, écouter, comprendre et apprendre la sourate Al-Adiyat (100)

Al-Adiyat ou « Les Coursiers  » est le nom traditionnellement donné à la 100e sourate du Coran. Comportant 11 versets, Al-Adiyat fait partie des sourates les plus courtes du saint Coran.

Placée au rang 14, cette sourate est mecquoise pour certains et est médinoise pour d’autres.

Tirant son nom du mot par lequel elle commence, sourate Al-`Âdiyât (les coursiers) est profondément lourde de sens et riche en significations. On vous fera découvrir dans ce qui suit les différentes leçons de sagesse transmises par cette sourate.

Faisant partie du dernier groupe du texte coranique, Al-Adiyat est toutefois l’une des sourates les plus connues auprès des musulmans.

Lire la sourate Al-Adiyat (100) en arabe

Apprenez à lire en arabe les versets de sourate Al-Adiyat (Les Coursiers ) et profitez de ses nombreux bienfaits.


Histoire & révélation de la sourate Al-Adiyat (100)

Les avis sur le lieu de descente de cette sourate sont divergents. D’après Abdullâh Ibn Mas`ûd, Jâbir, Al-Hasan Al-Basrî,`Ikrimah et `Atâ, Al-Adiyat est une sourate mecquoise tandis que Anas Ibn Mâlik et Qatâdah estiment qu’elle est médinoise. De part son thème et son contenu, cette sourate n’aurait certainement était révélée qu’au cours de la période mecquoise.

La principale motivation de descente de cette sourate, était de favoriser une certaine prise de conscience sur l’existence de l’Au-Delà. Ce jour là, l’Homme sera jugé pour tous ses comportements et actes commis dans sa vie individuelle et commune (en société). Les pensées les plus profondes et les secrets intimes seront dévoilés en ce jour et pour lesquelles il sera également jugé, encore un signe de la puissance et la grandeur d’Allah.

Dans cette sourate, Allah indique à quel point l’Homme risque de s’écarter du droit chemin, en étant soumis à la tentation et occupé par sa quête de fortune.

Par ailleurs, la particularité de cette sourate ne réside pas seulement dans ce qu’elle évoque mais dans la manière dont cela est transmis. En effet, les arguments de sourate Al-Adiyat (Les Coursiers) sont communiqués d’un manière indirecte mais facile à comprendre , parfois assez  » drôle  », captivant l’esprit de celui qui l’écoute ou la récite.

Cette sourate invoque les différentes conduites déraisonnables que peut avoir l’être humain; son avidité, sa négligence et son insouciance, sans considérer le moindre retentissement.

L’objet principal de cette sourate, est de nous rappeler le chaos général et les troubles qui furent assistés en Arabie à cette époque (effusions de sang, pillages, attaques …).

Dans le temps, les tribus étaient exposées à l’émigration d’autres tribus. Les gens s’inquiétaient pour leurs biens et ne pouvaient se sentir en sécurité particulièrement les soirs où ils redoutaient l’arrivée de nouvelles tribus expédiées.

Cela dit, toute personne était consciente de la gravité de la situation. Au moment même où celui qui était pillé pleurait sa misère, celui qui avait réalisé le pillage s’en réjouissait.

En référence à cette situation précise, il est dit « : inconscient de la vie de l’Au-Delà et du fait qu’il rendra des comptes à Dieu, l’Homme devint ingrat à l’égard de son Seigneur et son Secoureur. Il use du pouvoir et des facultés que Dieu lui a accordés pour perpétrer la tyrannie et le pillage. Aveuglé par l’amour de la richesse de l’ici-bas, il tente de l’acquérir par tous les moyens, même les plus malhonnêtes et les plus répugnants.  »

Au début de cette sourate, Allah (qu’Il soit exalté) jure par  »les chevaux de guerre », que l’homme est infiniment ingrat envers les bienfaits de son Seigneur, et qu’il témoignera même contre sa propre personne dans la vie future. Son amour de l’argent le rend avare et cupide. À la fin de la sourate, Allah évoque le jour de Résurrection tout en attirant l’attention sur le Jugement et la Rétribution.

Selon ‘Abdullah Ibn ‘Amr (RA), le Messager de Dieu (Saws) a dit: «A vraiment récolté le succès, celui qui, a embrassé l’Islam, qui a reçu comme subsistance juste de quoi se suffire et qui s’est contenté de ce que Dieu lui a octroyé» rapporté par Moslim.

Le prophète Mohammed (Saws) dit: « Viendra une époque où les membres de ma communauté aimeront 5 choses et oublierons 5 autres: ils aimeront ce monde (d’ici bas) et oublieront l’autre (de l’au delà), ils aimeront la Vie et oublieront la Mort, ils aimeront les Palais et oublieront la Tombe, ils aimeront l’argent et oublieront la Reddition des comptes, ils aimeront la Création et oublieront le Créateur. »

Écoutez et apprenez à réciter la sourate Al-Adiyat (100)

Nous mettons à votre disposition une magnifique récitation de sourate Al-Adiyat (100) par l’Imam Saad El Ghamidi.

Mérites et bienfaits de la sourate Al-Adiyat (100)

L’ensemble du coran est un trésor. Certes, certaines sourates sont plus méritoires que d’autres, cependant, toute sourate constituant ce livre saint regorge de vertus qui lui sont propres.

Il est rapporté d’après le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) que cette sourate représente un poids équivalent à celui de la moitié des autres sourates. Celui qui la récite vaut pour lui la moitié du Coran.

Il est rapporté également que Quiconque lit cette Sourate, sera ressuscité et réuni avec l’Imam Ali (p) le Jour de la Résurrection.

Traduction de la sourate Al-Adiyat (100)

Découvrez la traduction de la sourate Al-Adiyat (100) faite par l’islamologue française Denise Masson.


Phonétique de la sourate Al-Adiyat (100)

Sourate 100 Al-Adiyat (Les Coursiers) du Saint Coran, est une des sourates les plus courtes et les plus faciles à apprendre. Voici un texte phonétique qui vous aidera à la réciter et à mieux la prononcer.