En Belgique, un scandale a éclaté après que la siroperie Meurens a demandé la certification halal pour pouvoir s'exporter.

En Belgique, le scandale grossit comme une gaufre de Liège en pleine cuisson : une siroperie, celle de Meurens vient de demander la certification halal.

De nombreux Liégeois qui vivent à proximité de l’entreprise vivent cette demande comme une « trahison. » Car le sirop Meurens fait partie de la tradition belge – la siroperie est une « véritable institution », précise la presse locale –, et ses célèbres pots bleus prennent une grande part dans le patrimoine gastronomique local. Ce produit traditionnel est présent chez tous les habitants de Belgique, ou presque.

Les exportations en ligne de mire

Pourtant, la manne financière – pour l’entreprise, mais aussi pour les autorités liégeoises – n’est pas négligeable : l’entreprise belge va pouvoir exporter ce célèbre sirop belge dans plusieurs pays, notamment dans ceux du Golfe et en Malaisie. Si l’arrière-petit-fils du fondateur de la siroperie, Bernard Meurens, tente de se dédouaner, il montre que cela pourrait bien rapporter énormément à l’entreprise familiale : « L’idée de demander la certification halal ne vient pas de moi. J’ai décidé de faire les démarches parce que nos clients nous demandent tout le temps si nous sommes certifiés », explique-t-il.

Pour le dirigeant de Meurens, il s’agit de répondre à une demande, sur un marché en pleine expansion : « De nos jours, tout se mondialise, alors il faut pouvoir répondre aux attentes de différents marchés. J’ai notamment un client britannique qui revend ses produits en Malaisie, il était donc important que nous ayons la certification halal », indique Bernard Meurens, qui précise que derrière la certification ne se cache « aucune idéologie religieuse. »

Le journal L’Echo ajoute que « de plus en plus d’entreprises belges sont intéressées par ce certificat, qui peut faciliter les exportations. » Selon la publication, plus de 1 200 sociétés auraient fait une telle démarche ces dernières années. Et le journal de préciser que, lors de la dernière mission économique belge à Dubaï, « douze contrats ont été signés concernant des produits halal, dans les domaines de l’alimentaire, du cosmétique ou des médicaments. »

Un des produits les plus emblématiques de Liège est désormais certifié halal! (ici)

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire