Le gouvernement veut-il « israéliser » la sécurité de la France ?