Plusieurs médias italiens ont publié la photo d’une lettre à en-tête de la Lazio, dont le destinataire n’est pas identifié. Dans ce courrier, le club annonce au destinataire que son abonnement est suspendu pour trois matches et demande à être contacté pour « convenir d’une indemnisation ».

Cette lettre aurait été envoyée à 16 supporters, selon le Corriere dello Sport. « Ces courriers sont authentiques », a confirmé à l’AFP une source au sein du club romain.

Les faits remontent au 3 octobre et au match face au club français de Rennes en Ligue Europa, quand les inspecteurs de l’UEFA avaient relevé plusieurs saluts fascistes dans les tribunes du Stade Olympique.

La confédération européenne avait ensuite sanctionné la Lazio d’une amende de 20.000 euros, d’un match à huis-clos avec sursis et de la fermeture du virage Nord du stade pour un autre matche de Ligue Europa face au Celtic Glasgow.

« Il s’avère que vous vous êtes rendus coupable des comportements sanctionnés. Indépendamment des conséquences pénales de ces comportements, ils ont entraîné un important préjudice économique (…) qui peut être estimé, entre la sanction financière infligée et les recettes de billetterie manquantes, à au moins 50.000 euros », écrit la Lazio dans sa lettre.

« Nous vous invitons à prendre contact avec notre club pour convenir, le cas échéant, d’une indemnisation », poursuit le club romain.

Selon les calculs de la presse italienne, chacun des 16 supporters concernés pourrait être amené à verser 3.125 euros à la Lazio.