Contactez-nous

Politique

Saïf al-Islam Kadhafi a des « preuves solides » contre Nicolas Sarkozy

Le fils de l’ancien leader libyen Mouammar Kadhafi affirme avoir des preuves contre Nicolas Sarkozy dans l’affaire du financement de la campagne présidentielle de 2007.

Publié

le

Une élection présidentielle peut en balayer une autre… Alors qu’il vient d’annoncer qu’il se présentait à la présidentielle libyenne pour, dit-il, « sauver la Libye, établir la paix et la stabilité », Saïf al-Islam Kadhafi, le fils du dictateur tué en octobre 2011, s’immisce dans la campagne présidentielle française de 2007.

Depuis mardi, Nicolas Sarkozy à une nouvelle fois affaire à la justice française. L’ancien président de la République est accusé d’avoir empoché des fonds provenant de l’ex-Guide libyen lors de la campagne précédant son élection. Des documents, publiés par Mediapart, ont notamment servi à la justice, qui a placé Nicolas Sarkozy en garde-à-vue.

Dans un entretien avec Africanews, Saïf al-Islam Kadhafi a donné un nouveau coup à l’ancien président français. Il affirme en effet avoir « encore des preuves solides contre Sarkozy » et regrette de n’avoir « pas encore été entendu comme témoin dans cette affaire, ni Abdallah Senoussi, l’ex-directeur des services de renseignements libyens, qui détient encore un enregistrement de la première réunion de Sarkozy et Kadhafi à Tripoli avant sa compagne électorale. »

Le fils de Mouammar Kadhafi assure avoir été témoin de la livraison, en 2007 à Tripoli, la capitale libyenne, de la première tranche d’argent — environ 5 des 15 millions d’euros — à Claude Guéant, qui était alors le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy. L’ancien président a toujours nié les accusations de Ziad Takieddine. Mais si Saïf al-Islam Kadhafi livre ses preuves, l’affaire pourrait encore s’accélérer un peu plus.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope