Contactez-nous

Culture

Rim Banna : « Une combattante plus qu’une artiste »

Ce samedi 24 mars, la chanteuse Rim Banna est morte des suites d’un cancer. L’artiste affirmait que son arme contre la colonisation, c’était sa voix.

Publié

le

Elle était « la voix de la Palestine. » Chanteuse et activiste palestinienne, Rim Banna est décédée ce samedi 24 mars des suites d’un long cancer qui l’avait obligée à s’éloigner des studios dès 2016. Nommée ambassadrice pour la paix en Italie en 1984, comme le rappelle le Huffington Post Maghreb, Rim Banna était une militante très active de la cause palestinienne.

Il y a près de dix ans, Rim Banna avait indiqué son soutien au mouvement BDS : « Je ne chante pas chez les Israéliens, ni dans les festivals ni dans les concerts. Je fais partie des signataires de la campagne de boycott contre les artistes et intellectuels israéliens de gauche », expliquait la chanteuse qui demandait alors aux artistes israéliens opposés à la colonisation de s’impliquer  un peu plus dans cette lutte.

Rim Banna s’est toujours intéressée à ce qui se passait dans son pays, source d’inspiration pour ses chansons dans lesquelles elle ne voulait surtout pas enjoliver la réalité : « Je ne suis pas radicale, je dis la vérité telle qu’elle est, disait-elle. Les destructions des villages palestiniens, les sièges israéliens contre les villes à Gaza et en Cisjordanie. Israël a chassé des millions de gens de chez eux et occupe nos terres. Mes chansons racontent comment ils tuent les enfants innocents avec leurs bombardements, ainsi que le sort de plus 11 000 prisonniers politiques dont 500 enfants. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité