"Mots Café" est un restaurant halal malaisien en Australie victime d'insultes islamophobes pour avoir proposé de la viande halal.

En Australie, un restaurant halal malaisien installé à Bunbury a été victime d’attaques islamophobes via la toile. Dans un pays, qui a connu récemment un mouvement de solidarité pour lutter contre l’intolérance muslim, un tel lynchage n’a pas réussi à démotiver la gérante de ce restaurant.

Quand la toile déclare la guerre au halal

« Mots Café » est un restaurant halal ouvert depuis quatre ans. Sa gérante est une jeune malaisienne de 26 ans, Muhaini Taylor, issue d’une famille musulmane installée en Australie depuis 1970. Le cauchemar a commencé sur Facebook, lorsqu’un internaute a publié une évaluation négative sur la page officielle du restaurant. Ce dernier, ne s’est pas contenté de donner son avis. En effet, cet internaute, qui n’a jamais mis les pieds dans le restaurant, a poursuivi son attaque en utilisant des propos racistes. Les insultes se sont répandues comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Ces diatribes trouvent leurs origines dans le fait que ce restaurant propose de la viande halal à ses clients. Les mots « Halal » et « Charia » étaient selon ces internautes synonymes de crimes répréhensibles. Face à ces attaques, Muhaini Taylor a beau expliqué sur la page officielle du restaurant halal, la signification du mot « licite » mais ces tentatives d’apaisement sont restées lettre morte.

Muhaini Taylor a reçu plusieurs messages de soutien et d’encouragement sur la page Facebook de son restaurant halal. Pour elle, il n’est pas question de baisser les rideaux après quatre ans de succès.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire