Regenerate est un dentifrice halal signé Unilever. Ce produit a suscité la colère de Mylène Troszczynski, la députée du FN Front National.

Le Front National s’est indigné contre la production d’une ligne de dentifrice halal par la multinationale Unilever. La gamme halal appelée « Regenerate » a été attaquée dans un communiqué de presse de Mylène Troszczynski, une députée européenne du Front National. Cette dernière réclamait la « traçabilité des produits »en évoquant une « énième tromperie du consommateur ».

Regenerate: un dentifrice halal pensé par Unilever

Unilever, la multinationale anglo-néerlandaise, s’est lancée dans la production d’une ligne de dentifrice sans traces de porc destinée au marché halal qui commence à se développer en France. Il s’agit de « Regenerate », le dentifrice accompagné d’un sérum, qui aide à reconstruire l’émail des dents. Au Royaume-Uni, la communication sur ce produit n’est pas axée sur le fait qu’il soit un dentifrice halal. C’est seulement son caractère reconstructeur qui est mis en avant. L’enseigne a banni toute trace de porc de la composition de ce produit. Pour produire ce dentifrice halal , la graisse de porc est remplacée par une graisse de poissons. La multinationale a pris toutes les précautions nécessaires. En effet, la ligne de production a été nettoyée sept fois. Par la suite, elle a été consacrée uniquement à la production de ce dentifrice halal.

Regenerate - dentifrice halal

Regenerate – dentifrice halal

Le Front National s’attaque au dentifrice halal

Alors que la France se trouve dans une profonde crise économique, la conseillère régionale du FN en Picardie, Mylène Troszczynski, a jugé utile de publier un communiqué de presse afin de réclamer la « traçabilité des produits ». Elle reproche à la multinationale le fait qu’elle n’a pas communiqué sur l’aspect halal de son dentifrice. Selon elle, « nos voisins, de l’autre côté de la Manche, ont donc consommé du halal sans le savoir » ce qui est inconcevable. D’après la députée, « cette façon de procéder n’est évidemment qu’une énième tromperie du consommateur ». Mylène Troszczynski exige que l’étiquetage halal soit effectué sur les produits.

Unilever a gardé le silence face à cette attaque de l’extrême droite européenne anti-halal qui retentit sur les réseaux sociaux: des propos qui relèvent de l’islamophobie. Sur le site officiel d’Unilever, on ne souligne aucun communiqué contenant des précisions sur cette affaire. Voici une capture d’écran (effectuée le 29/10/2014) des résultats de recherche du mot « halal » sur ce site.

Unilever Communication

Unilever Communication

Source (ici)

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire