Contactez-nous

Politique

Réforme du culte musulman : Macron dément la mise en place d’un Concordat avec l’Islam

Contrairement à l’idée évoquée par l’institut Montaigne lors de la campagne présidentielle, il n’y aura pas de Concordat avec l’Islam en France, a annoncé Emmanuel Macron qui a confirmé le projet de modification de la loi de 1905.

Publié

le

Il n’osait, jusque là, pas en parler publiquement. Par prudence certainement. Emmanuel Macron n’avait pas encore voulu se prononcer sur cette fameuse réforme du culte musulman promise l’an dernier en laissant ses ministre, notamment de l’Intérieur et de la Justice, en parler à sa place. Depuis quelques jours, cependant, le débat s’intensifie avec la fuite concernant l’avant-projet d’amendement de la loi de 1905. Avec ce projet de modification de la loi et le rapport El Karoui, difficile jusqu’à aujourd’hui de connaître les réformes qui vont vraiment arriver.

Mais selon Europe 1, le président de la République est finalement sorti de son silence. C’est, indique la radio, lors d’un dîner dans les Hauts-de-France, avec des élus locaux qu’Emmanuel Macron a, mardi, évoqué le sujet de l’Islam. Non pas pour faire de vraies annonces mais pour démentir la rumeur de la création d’un Concordat avec l’Islam. Certes, une telle idée aurait, de toute façon, posé problème puisque l’article 2 de la loi de 1905 stipule que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte.

Pour le président, il s’agissait de mettre un terme à la rumeur et de rassurer les maires. Il faut dire que la proposition, lancée par Hakim El Karoui lors de la dernière campagne présidentielle, revenait souvent sur le tapis. Selon Europe 1, Emmanuel Macron aurait confirmé la fuite d’avant-projet d’amendement de la loi de 1905. Ce sera donc, certainement, le principal chantier du gouvernement dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope