Lors de chaque ramadan, les sitcoms et les jeux envahissent les grilles de programmes des télés tunisiennes. Cette année, on n’y coupera pas.

Les feuilletons et jeux télévisés du ramadan ont envahi les chaînes tunisiennes. Comme chaque année, la rupture du jeûne se passe en famille et devant la télévision.

Chaque ramadan est l’occasion, pour les Tunisiens, de rompre le jeûne devant une programmation télévisée spéciale. Pendant le mois sacré, de nombreuses émissions font leur apparition : jeux, séries, programmes religieux, divertissements… Si l’ambiance est familiale autour des tables tunisiennes, le son de la télé berce les iftars. Avec, comme programmes stars, les sitcoms et caméras cachées. Des émissions incontournables qui animent les conversations de la journée. Parmi les plus attendues, « Allô Jeddah », une caméra cachée qui va mettre en scène l’ancien dictateur déchu Ben Ali.

Des productions tunisiennes et étrangères

Comme chaque année, les feuilletons de ramadan feront scandales : alcool, sexe et drogue inspirent toujours les scénaristes. Mais tous les sujets de société sont abordés, du racisme à la pauvreté, en passant par le mariage. Cette saison, les Tunisiens attendent plusieurs séries comme « Embouteillage », « Le Président » ou la seconde saison de « Bolice », avec l’humoriste vedette du pays, Lotfi Abdelli. Aucune chaîne ne fait exception, chacune d’entre elles a sa sitcom attitrée. Mais également son émission religieuse.

Pendant le ramadan, la télévision tunisienne fait également la part belle aux productions étrangères. Syriennes, libyennes, libanaises ou turques, les séries réalisées dans d’autres pays envahissent les grilles de programmes. Sans oublier les émissions culinaires et les jeux, dont « Dlilek Mlak », la version tunisienne du jeu d’Arthur « A prendre ou à laisser », qui fait un carton. Enfin, un nouveau concept fait cette année son apparition : Attesta diffuse un « Big brother » qui réunit neuf anciens détenus qui vont tenter de se réinsérer dans la vie active. Tout un programme !

Salma Ben Taïeb

Laisser un commentaire