Sept ans après une condamnation pour provocation à la haine — il avait alors défendu les contrôles au faciès en affirmant que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait » —, Eric Zemmour était à nouveau devant la justice ce jeudi.

L’éditorialiste comparaissait en appel pour ses propos tenus dans l’émission « C à vous », diffusée sur France 5 en 2016. Eric Zemmour avait, à l’époque, déclaré à propos des musulmans qui fallait « leur donner le choix entre l’Islam et la France. »

Le polémiste a finalement été condamné par la cour d’appel de Paris à 5 000 euros d’amende pour « provocation à la haine religieuse ». Lors de cette même émission, Eric Zemmour avait dénoncé « une invasion » des musulmans « depuis trente ans » et estimait que ceux-ci luttaient « pour islamiser un territoire. »

Selon la Cour d’appel, les propos du journalistes étaient bel et bien condamnables puisqu’ils visaient les musulmans « dans leur globalité » et « constituaient une exhortation implicite à la discrimination. »

Condamné à deux reprises pour des raisons similaires, nul doute cependant qu’Eric Zemmour devrait continuer à arpenter les plateaux de télévision.