A la 74e minute de jeu, alors que son équipe menait 1-0 dans cette rencontre jouée au stade Metalist de Kharkov (nord-est), Taison a tiré en direction du kop du Dynamo, d’où provenaient des insultes racistes, avant de lui adresser un doigt d’honneur, ce qui lui a valu d’être expulsé pour « comportement antisportif », relatent les médias ukrainiens.

Le joueur âgé de 31 ans, capitaine du Shakhtar qu’il a rejoint en 2013, a quitté le terrain en larmes, consolé par des joueurs du Dynamo Kiev. Un autre Brésilien du club de Donetsk, Dentinho, a également pleuré, selon les images.

Les deux équipes ont, un temps, quitté le terrain avant de reprendre, sans Taison, le match, remporté par le club de Donetsk (1-0).

« Le racisme est une honte. Ensemble, nous devons le combattre, chaque jour, chaque minute et chaque seconde », a réagi l’entraîneur portugais du Shakhtar Donetsk, Luis Castro, qui a apporté son soutien à ses joueurs.

« Le FC Shakhtar s’oppose catégoriquement à toute forme de racisme », a ajouté, pour sa part, le club triple champion d’Ukraine en titre sur son site internet, ajoutant que « rien ne peut justifier ces insultes envers des personnes à cause de leur couleur de peau, leur religion ou leurs opinions politiques ».

« Le football n’est pas une question de racisme », a simplement réagi le Dynamo Kiev sur Twitter.