Contactez-nous

Actualité

QatarBan : une transaction financière avortée qui pose question

Selon la presse américaine, le gendre de Donald Trump a négocié, sans succès, une transaction financière avec le Qatar avant de l’isoler diplomatiquement.

Publié

le

L’information fait les gros titres de la presse de l’autre côté de l’Atlantique : Jared Kushner, le gendre de Donald Trump et l’un de ses plus proches conseillers, aurait tenté de contracter un investissement d’un demi-milliard de dollars auprès d’un riche homme d’affaires au Qatar avant la grande crise qui secoue le Golfe. Sans succès. Cette information a son importance : Kushner a joué un grand rôle dans le durcissement des relations entre le Qatar et les Etats-Unis. Et forcément, tout le monde se demande aujourd’hui si la crise diplomatique n’est pas simplement la conséquence d’une vengeance de la part du beau-fils de Trump. Retour sur cette affaire. Ces deux dernières années, Jared Kushner et son père Charles ont négocié avec un investisseur majeur au Qatar et ancien Premier ministre de l’émirat, le Cheikh Hamad bin Jassim al-Thani, alias HBJ. Ce dernier avait accepté d’investir au moins 500 millions de dollars dans l’un des projets de la société des Kushner, à condition que Kushner Companies apporte, de son côté, un milliard de dollars. Des négociations qui se sont poursuivies après l’élection de Donald Trump et qui n’ont finalement jamais abouti. La presse américaine se demande en quoi cette affaire pourrait être à l’origine de la crise diplomatique entre les Saoudiens et le Qatar. The Intercept, par exemple, estime que « si l’affaire n’est pas entièrement morte, cela signifie que Jared Kushner pourrait utiliser le pouvoir de la diplomatie américaine pour mettre la pression sur le Qatar. » En revanche, si la transaction entre le milliardaire du Qatar et Kushner a été annulée, le blocus pourrait être un moyen de mettre la pression sur d’autres potentiels futurs investisseurs. Quoi qu’il en soit, le conseiller de Donald Trump pourrait bien avoir à répondre de ce conflit d’intérêts, lui qui est déjà fragilisé à cause de ses relations avec la Russie.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité