Contactez-nous

A la une

Des attentats contre la communauté musulmane ont été déjoués, selon la DGSI

Le patron de la DGSI, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, expliquait en 2016 que des groupes d’ultra droite se radicalisent et que des « actions contre les musulmans » avaient déjà été annihilées par les services français.

Publié

le

L’audition date de mai 2016. Mais s’étant tenue à huis clos, l’information est passée quasi inaperçue et il aura fallu attendre la publication du compte-rendu… Patrick Calvar est, depuis 2012, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), il est donc l’homme le mieux informé concernant la question du terrorisme dans notre pays. Lors d’une audition à l’Assemblée devant la Commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015, le (peu crédible) site Fdesouche, reprenant Le Figaro, lui avait prêté des propos étonnants : « Nous sommes au bord d’une guerre civile . » Le patron de la DGSI fait aujourd’hui toute la lumière sur ses propos, assurant que ces derniers ont été déformés. « Je n’ai jamais, jamais, employé les mots de ‘guerre civile’. Jamais », explique-t-il. Voilà ce qu’avait réellement déclaré Patrick Calvar : « Je pense que nous gagnerons contre le terrorisme ; je suis, en revanche, beaucoup plus inquiet de la radicalisation de la société et du mouvement de fond qui l’entraîne. C’est ce qui m’inquiète quand je discute avec tous mes confrères européens : nous devrons, à un moment ou à un autre, dégager des ressources pour nous occuper d’autres groupes extrémistes parce que la confrontation est inéluctable. » Prié de préciser les groupes extrémistes auxquels il faisait allusion, il avait répondu : « Vous aurez une confrontation entre l’ultra droite et le monde musulman – pas les islamistes, mais bien le monde musulman. » Georges Fenech, président de la commission qui auditionnait le patron de la DGSI et membre des Républicains, n’a pas l’air étonné par les déclarations du patron de la DGSI. Il s’agit pourtant d’un sujet très important quant à l’avenir de notre pays, mais ce dernier balaye le sujet d’un revers de la main sans s’en soucier. Lors de cette même audition, le directeur général de la sécurité intérieure explique par ailleurs « qu’il y a déjà eu dans le passé des opérations qui ont permis d’intercepter des gens dont les projets étaient justement de s’en prendre à la communauté musulmane. » Des projets de l’ultra droite, qui ressemblent fort à des tentatives avortées d’attentats…

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une