Biologiste virologue français, le professeur Luc Montagnier a été primé par le comité Nobel pour ses travaux sur le VIH et le papillomavirus. En 2008, le professeur, avec Françoise Barré-Sinoussi, a reçu le Prix Nobel de médecine pour sa « découverte du virus de l’immunodéficience humaine ». Depuis, le scientifique a multiplié les déclarations polémiques, sur le sida ou encore sur les vaccins. Sa dernière sortie sur le coronavirus a elle aussi été à l’origine d’une controverse : selon Luc Montagnier, le virus SARS-CoV-2 aurait été fabriqué en laboratoire, et ce à partir du virus du sida.

Selon lui, le coronavirus serait donc une fabrication humaine et l’accusation selon laquelle la pandémie serait née sur un marché chinois « une belle légende ». Cité par Le Monde, le professeur indiquait sur Cnews « qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total. il y a un modèle qui est le virus classique, venant surtout de la chauve-souris, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH. » Pour le médecin, le coronavirus « n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Je ne sais pas ».

Similitudes entre VIH et coronavirus : une simple « coïncidence » ?

Le professeur Luc Montagnier va plus loin, imaginant que le Covid-19 serait la conséquence d’une recherche, ratée, d’un vaccin contre le sida. Le médecin s’appuie, pour confirmer ses dires, sur une étude de l’Indian Institute of Technology de New Delhi. Mais pour la plupart des scientifiques, les chercheurs indiens ont tout faux : « Il y a trop peu de similarité avec la séquence du virus du HIV pour conclure à un échange significatif du matériel génétique », écrit par exemple Gaëtan Burgio, généticien et chef de groupe à l’Australian National University, toujours cité par Le Monde. D’autres y voient une « coïncidence ».

Si la théorie du professeur Luc Montagnier semble donc être contestée par la majorité du corps scientifique, une autre théorie est actuellement à l’étude : si le Covid-19 a bien une origine naturelle, sa propagation serait le fait d’un laboratoire chinois. Les Etats-Unis enquêtent actuellement sur l’Institut de virologie de Wuhan, duquel le virus aurait pu partir suite à un manquement aux règles de sécurité. Une nouvelle hypothèse, alors que le directeur de l’institut assure que « c’est impossible que ce virus vienne de chez nous ».