Mise à jour : le mardi 5 mars 2019 à 18h20

Face aux multiples critiques dans la sphère politique, Decathlon vient de faire marche arrière quant à la vente en France de son hijab sportif.

Xavier Rivoire, directeur de la communication de Decathlon, a annoncé sur RTL en fin d’après-midi, renoncer « à l’heure qu’il est » à la mise en vite du hijab de running.

« Nous prenons effectivement la décision, en toute responsabilité, en ce mardi soir de ne pas commercialiser à l’heure qu’il est ce produit en France », a-t-il déclaré, et ce, « jusqu’à nouvel ordre ».

« Nous ne souhaitons pas entrer dans les polémiques, nous entendons ce qui est dit, et nous sommes ouverts au dialogue », a ajouté Xavier Rivoire.

Quelques heures plus tôt, la marque disait pourtant « assumer complètement » sa décision et accueillir les critiques de façon sereine.

Mais le directeur de la communication de Decathlon dit avoir reçu « plus de 500 appels et mails » en un jour. Il rapporte aussi des menaces et insultes envers ses employés dans ses magasins. Une pression qui semble avoir fait plié le groupe.

Comme le précise le site Al Kanz ce 5 mars, le site de Decathlon ne propose effectivement plus de « hijab de running » mais un « couvre-tête de running » — un produit toujours « épuisé », à en croire le site de l’enseigne sportive. Ce changement de vocabulaire réussira-t-il à calmer la vague islamophobe qui a déferlé sur Decathlon ?