Contactez-nous

Débats

Maryam Pougetoux : une campagne de harcèlement qui n’a que trop duré

Depuis treize jours, une dirigeante de l’UNEF est la cible d’un harcèlement ciblé. On lui reproche de porter un voile. Membres du gouvernement et de la gauche s’en donnent à cœur-joie.

Publié

le

C’est une polémique qui n’en finit plus. Treize jours après s’être exprimée à propos des blocages des facultés, Maryam Pougetoux, responsable de l’UNEF à l’université Paris IV, a eu le droit cette semaine à la une de Charlie Hebdo. Lors de son intervention sur M6, Maryam Pougetoux était apparue voilée et avait vu déferler de nombreux messages de haine. En France, on ne peut être présidente d’une section syndicale et porter le hijab ! Charlie y voit « la foi anti-laïque de l’UNEF. »

Fait exceptionnel : le hijab de Maryam Pougetoux a obligé les membres du gouvernement à s’exprimer sur le port du voile par la présidente de l’UNEF. Marlène Schiappa s’est par exemple interrogée sur « le positionnement politique » de ce syndicat. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, parle lui de « prosélytisme » et explique avoir « des doutes, je pense qu’un certain nombre de jeunes peuvent se laisser attirer par des thèses de Daech. » Rien que ça !

L’UNEF a publié un communiqué dans lequel elle défend la jeune femme, ne voyant dans le port du hijab aucune incompatibilité entre son poste et l’affichage de sa religion. L’Observatoire de la laïcité a par ailleurs tenu à rappeler que ce voile n’avait rien d’anti-laïque.

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, a lui estimé que « la religion devient de plus en plus ostentatoire », quand Bruno Julliard, ex-président de l’UNEF, publiait une énième tribune sur le sujet.  Selon Julliard, le voile de Maryam Pougetoux a bien une portée politique et l’ex-patron de l’UNEF a tenu à dénoncer la « bigoterie », jugeant le hijab comme une atteinte aux combats féministes de l’organisation.

Ces propos se rapprochent de ceux du ministre de l’ Intérieur Gérard Collomb et de la réaction de Marlène Schiappa, secrétaire d ‘État chargée de l’égalité hommes femmes. En effet, ces dirigeants de la République en Marche ont condamné le port du voile de Maryam Pougetoux, qui est une atteinte aux valeurs féministes. En tant que responsable de l ‘UNEF, elle se doit de montrer l’ exemple au sein de la jeunesse des universités.

Depuis plus de dix jours, la responsable de l’UNEF Paris IV est victime d’une chasse à l’Homme savamment organisée par le Printemps républicain, relayée par les membres du gouvernement et ponctuée par cette une de Charlie Hebdo. L’hebdo voit dans le hijab « une appartenance religieuse rigoriste ». Le journal a beau dénoncer les « procédés abjects » de l’extrême droite, il n’a visiblement rien à envie à la fachosphère.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité