Contactez-nous

Islam

La première pierre de la future mosquée toulousaine posée

Dans une dizaine d’années, la mosquée Rahma devrait naître à Toulouse. Mais l’association qui va gérer le lieu de culte a du mal à trouver des donateurs.

Publié

le

Après la future mosquée du Mirail et alors que l’inauguration de la Grande mosquée de Toulouse avait été ternie par les propos polémiques de l’imam Tatai, une autre mosquée devrait voir le jour dans le quartier de La Faourette-Bagatelle. La première pierre de la mosquée Rahma a en effet été posée. Reste à patienter : le chantier devrait prendre une dizaine d’années, au moins.

Comme l’indique La dépêche, le projet a été initié par la coordination musulmane de Toulouse, qui regroupe douze lieux de culte. Un projet ambitieux : la mosquée devrait faire 1 300 mètres carrés et son coût est estimé à 1,8 millions d’euros.

Problème : selon le journal local, seuls 170 000 euros ont pour le moment pu être récoltés. Ce qui agace profondément le secrétaire de la mosquée Rahma et de la coordination musulmane, Mejdoub Kassous, qui indique que « cela fait depuis 2012 qu’on demande aux donateurs de participer, mais on a des difficultés à boucler le budget. »

On est donc loin de pouvoir transférer les fidèles du petit sous-sol qui sert de salle de prière rue de la Faourette à la grande mosquée. Mais Mejdoub Kassous est optimiste « Notre objectif est d’inaugurer la mosquée d’ici une dizaine d’années. Au mieux, nous récoltons 60 000 euros par an. Nous habitons un quartier populaire. Les dons sont nombreux, mais de faibles montants. »

Parmi les donateurs, on trouve également des pays étrangers. Mais c’est « dérisoire », à en croire le secrétaire de la mosquée qui estime à 47 000 euros le montant alloué par d’autres pays, sans préciser lesquels. Objectif, selon lui : « Sortir de l’Islam des caves. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope