L’alcool est proscrit explicitement dans le Coran. Il ne sert donc à rien de tergiverser sur cette question, mais il est quand même essentiel, d’une part de justifier pourquoi l’alcool est haram (illicite), et d’autre part de s’appuyer sur les textes sacrés qui appuient cette interdiction.

Les explications sont de deux ordres donc : l’une se base sur les dégâts que causent l’alcool, seulement sur la base d’observations, et l’autre se base sur les textes religieux dont plusieurs passages traitent de cette question directement.

Les dégâts que causent l’alcool

L’alcool est une perte de temps et d’argent. En effet, nous ne sommes pas dans une activité constructrice mais au contraire destructrice. L’alcool ne sert à rien. Certains lui trouvent quand même un ou des intérêts alors qu’ils ne sont tout simplement que virtuels. En effet, on va par exemple lui prêter le pouvoir de faire oublier nos problèmes, la qualité de nous faire passer un bon moment, apporter de la convivialité. Or, d’une part l’alcool ne prémunit pas contre les soucis de la vie et ne les efface pas, et d’autre part, concernant la soi-disant convivialité que peut apporter la boisson, il suffit de voir que cela peut être atteint sans être alcoolisé.

L’alcool est nocif pour la santé. En effet, l’alcool est dangereux pour la santé, même modérément. L’alcool est doublement dangereux, aussi bien pour la santé physique que pour la santé mentale. Nous insistons sur le fait que même modérément la consommation d’alcool peut conduire à une addiction, d’autre part l’alcool détruit les neurones comme n’importe quelle autre drogue. Concernant les dangers liés à la santé physique, l’alcool attaque des organes essentiels au bon fonctionnement de notre corps.

L’alcool est haram : c’est écrit !

L’alcool est strictement interdit dans l’Islam, et cela fait l’unanimité parmi les théologiens musulmans, pour la simple raison que cela est clairement énoncé dans le Coran.

Le vin est proscrit aux croyants au même titre que les jeux de hasard et les pierres divinatoires : « Ô vous qui croyez, sachez que le vin, les jeux de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires sont une abomination et une œuvre du démon. Evitez les. Peut-être serez vous bienheureux » (Sourate V, 30)

Sur la question des bienfaits et des intérêts que peuvent apporter l’alcool, le Coran apporte une réponse claire et sans concession : « ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard ; réponds leur qu’ils comportent tous deux une grande souillure, mais aussi des bienfaits pour les hommes. Cependant leurs méfaits sont supérieurs à leurs bienfaits » (Sourate II, 219)

L’alcool interdit progressivement ?

L’alcool est illicite, cela est clairement posé dans le Coran. Mais il est à noter une chose que tous les croyants ne savent pas : l’alcool a été interdit progressivement, au cours de la révélation du Coran. Une manière qui démontre à quel point notre seigneur est grand et sait.

 

Crédit photo : Geralt

Laisser un commentaire