Robert Ménard, ancien journaliste, a fait part de sa volonté d’exclure les repas halal des cantines municipales de sa ville.

Robert Ménard, ancien journaliste et à la tête de Reporters sans frontières jusqu’en 2008, désormais maire de Béziers, a fait part de sa volonté d’exclure les repas halal des cantines municipales de sa ville.

Cette réaction de la part du nouveau maire a appuyé la polémique lancée par Marine Le Pen qui a affirmé qu’elle rétablira les menus avec porc s’ils ont été supprimés dans les cantines. Robert Ménard a quant à lui légèrement relativiser la question en indiquant qu’ « Il faut donner toujours aux gens le choix d’éviter de manger un certain nombre d’aliments qu’ils ne veulent ou ne peuvent pas manger en raison de leurs convictions religieuses » tout en précisant que « comme dans bon nombre de villes qui se disent laïques comme nous, il n’y aura pas de repas halal dans les cantines municipales ».

Pas de pression de la part du FN ?

Le nouveau maire, pourtant apparenté FN, a déclaré n’avoir subit aucune pression de la part du parti de Marine Le Pen et précise que sa décision n’a été motivée que par le principe de laïcité.

Il est intéressant de noter qu’ une ancienne conseillère municipale déléguée à la restauration scolaire, Fatima Allaoui, a rappelé qu’il n’y a jamais eu de halal dans les cantines. Ainsi, le journal Midi Libre, parle de « polémique stérile » et « inutile ».

Yassine Bannani

Laisser un commentaire