Pour le New York Times, l’Islam est pire que le cancer ou la cocaïne