Contactez-nous

Société

Périco Légasse : peut-on être critique gastronomique et spécialiste de l’Islam ?

Le critique gastronomique Périco Légasse se rend désormais sur les plateaux de télévision, où il livre des chiffres confus sur l’Islam en France.

Publié

le

« 35 % des enfants de confession musulmane, de moins de 25 ans, considèrent que les lois du Coran, que l’Islam passent avant les lois de la République. » Sur le plateau de David Pujadas, sur LCI, Périco Légasse était invité à donner son avis sur l’Islam. Drôle de mélange des genres, car dans la vie, Périco Légasse est critique gastronomique et rédacteur en chef des pages gastronomie du magazine Marianne.

Et lorsqu’un critique gastronomique livre des chiffres sur un sujet qu’il ne maîtrise pas, cela donne des approximations dangereuses. Comme le révèle Le Monde, Périco Légasse a en effet mélangé plusieurs études : la première réalisée par l’Institut Montaigne avec l’IFOP, la seconde par les auteurs d’un ouvrage sur les lycéens et la tentation radicale.

« Je voudrais bien que les gens qui manifestent contre le homard aillent d’abord manifester contre la façon dont la viande halal est tuée en France »

Problème : l’ouvrage édité aux PUF avait fait bondir plusieurs experts qui dénonçaient des confusions de la part des auteurs, les sociologues Anne Muxel et Olivier Galland. Quant à l’étude de l’institut Montaigne, Hakim El Karoui avait appelé à la prudence dans l’utilisation des chiffres de son rapport, notamment sur cette question de la « charia ».

Périco Légasse semble obsédé par les questions d’Islam. Même lorsqu’il est interrogé sur la malbouffe, le critique gastronomique réussit à parler de la religion musulmane : « La malbouffe, ce n’est pas une rafale de mitrailleuse islamique (sic) qui vous laisse sur le trottoir. » L’homme s’érige également en ennemi du halal : « Je voudrais bien que les gens qui manifestent contre le homard aillent d’abord manifester contre la façon dont la viande halal est tuée en France », dit-il.

Le critique gastronomique, en allant délivrer des statistiques tronquées chez Pujadas, a finalement fait ce qu’il sait faire de mieux : un plat indigeste. Preuve que Périco Légasse ferait mieux de se concentrer sur sa cuisine que d’aller faire le passe-plat pour Eric Zemmour et les autres.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité

A la une