Contactez-nous
La grande mosquée de Bruxelles. La grande mosquée de Bruxelles.

Actualité

Et pendant ce temps, la Belgique tente de se libérer des Saoudiens

En plein QatarBan, la Belgique tente, elle, de récupérer la Grande mosquée de Bruxelles dont la concession a été offerte aux Saoudiens en 1967.

Publié

le

L’Arabie Saoudite a beau être devenue notre meilleur allié contre le terrorisme, tout ne semble pas aussi simple. De l’autre côté de la frontière, en Belgique, les autorités dénoncent en effet la mainmise du royaume saoudien sur la Grande mosquée de Bruxelles. Dans un rapport récent, la Sûreté de l’Etat regrettait l’influence de l’Arabie Saoudite sur l’Islam outre-Quiévrain. La solution, selon la commission d’enquête sur les attentats terroristes, serait de se libérer de cette influence en confiant notamment la gestion de la Grande mosquée de Bruxelles à l’Exécutif des musulmans de Belgique, le CFCM local. D’après le rapport de la Sûreté de l’Etat, publié en 2015, les prêches de ce lieu de culte — l’un des principaux de Belgique — et les cours qui y sont enseignés « promeuvent intrinsèquement le rejet de tous ceux qui ne sont pas salafistes », ce qui, toujours selon son rapport, « peut donc mener à un degré supérieur de radicalisation, voire à une radicalisation violente ».

L’Arabie Saoudite gère la mosquée de Bruxelles depuis 1967

Mais l’imam de la Grande mosquée bruxelloise ainsi que son directeur assurent que l’Islam enseigné dans ce lieu est celui du « juste milieu ». Sauf que les autorités belges ne sont pas dupes : au travers de la Ligue islamique mondiale, c’est bien l’Arabie Saoudite qui gère le lieu de culte bruxellois et c’est donc le wahhabisme qui y est prôné. La faute à un accord datant de cinquante ans : en 1967, la Belgique et l’Arabie Saoudite ont tous deux signé une concession qui permet au royaume wahhabite de gérer la Grande mosquée. Donner la gestion de ce lieu à l’Exécutif des musulmans de Belgique impliquerait de casser le contrat. Certains élus préconisent, pour aller dans ce sens, d’interdire tout financement étranger de l’Islam en Belgique. Mais les autorités locales veulent aller vite et éviter que l’idéologie wahhabite ne fasse encore plus de dégâts dans un pays déjà fortement confronté au terrorisme. Quelle solution sera choisie ? En tout cas, l’Arabie Saoudite n’est pas en odeur de sainteté dans le royaume de Belgique.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une