Amalgames.Non, Pascal Bruckner, l’islamophobie ne peut être justifiée par les attentats