Contactez-nous

Politique

Pas de commission d’enquête sur la pédophilie dans l’Eglise

L’Assemblée nationale puis le Sénat ont refusé de mettre en place une commission d’enquête sur la pédophilie au sein de l’Eglise catholique. Pourquoi ?

Publié

le

C’était un appel du magazine Témoignage chrétien. Dans une pétition mise en ligne en septembre dernier, le magazine demandait « la création d’une commission d’enquête parlementaire afin de faire toute la transparence sur les crimes de pédophilie et leur dissimulation dans l’Eglise catholique. » L’Eglise doit, écrivait le magazine, « de façon urgente, rendre des comptes. Elle doit le faire devant la justice, mais aussi devant la représentation nationale, car ce ne sont pas seulement des responsabilités individuelles qui sont en cause, mais aussi, comme l’a clairement indiqué le pape François, tout un système. »

Signée par des parlementaires, des hommes et femmes d’affaires, ainsi que par certains hommes d’Eglise, la pétition est arrivée jusqu’au Sénat… où les élus lui ont signifié une fin de non-recevoir, après que l’Assemblée nationale a elle aussi décliné l’appel. Non pas que les Sénateurs refusent de s’intéresser à ce problème, assurent-ils. Les élus — notamment de la droite et du centre — ont jugé irrecevable la demande de TC non pas sur le fond mais sur la forme : les actes de pédophilie dans l’Eglise faisant l’objet de poursuites judiciaires, le Sénat ne veut pas s’emparer du sujet. Mais pour les socialistes, cette justification ne tient pas la route, notamment parce que certains faits sont prescrits.

Le résultat du vote « traduit une réponse purement politicienne à une demande légitime portée par de nombreux acteurs », estime le groupe socialiste au Sénat qui estime que le Sénat, qui s’était emparé de l’affaire Benalla, a « fait preuve de faiblesse en refusant la création d’une commission d’enquête » sur les abus dans l’Eglise. D’autant que les catholique sont, à 87 % selon un récent sondage, favorables à une telle initiative. Des parlementaires, cités par Le Monde, estiment qu’ils n’ont pas voulu « stigmatiser » l’Eglise catholique. La droite se dit prête à lancer une mission d’information sur la pédophilie dans les institutions qui accueillent des enfants. Un deux poids-deux mesures qui interpelle.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope