Le Parti socialiste s'est enfin prononcé favorablement pour une primaire à gauche. François Hollande pourrait risquer de tomber avant même le premier tour de l'élection de 2017.

A l’unanimité, les membres du Parti socialiste ont voté pour qu’ait lieu une primaire « des gauches et de l’écologie. » Le président Hollande, si la primaire est ouverte aux autres militants du PS, pourrait bien passer à la trappe avant même le scrutin de 2017.

Le président François Hollande va-t-il devoir boucler ses valises plus tôt que prévu ? Alors que près de 80 % des Français ne veulent pas le voir se présenter à sa propre succession, d’après un sondage sorti ce week-end, le Parti socialiste a, lors de son Conseil national qui s’est déroulé samedi dernier, « fait part de son souhait, conforme aux statuts, d’une primaire citoyenne sans préalable et sans préjugés, rassemblant toutes les gauches pour battre la droite et l’extrême droite qui ne peuvent représenter un avenir pour la France. » En d’autres termes : une large partie du PS ne veut plus de François Hollande et tient à signaler qu’il n’est plus le candidat naturel du parti pour 2017.

François Hollande, candidat unique ou non ?

Cette prise de position n’est pas surprenante à vrai dire. Cela fait plusieurs mois que cette décision était étudiée au sein du PS, alors que les frondeurs avaient déjà statué sur l’organisation d’un pré-scrutin. Mais depuis ce samedi, cela prend forme. Il reste maintenant à régler plusieurs points, notamment le calendrier, la façon dont se dérouleraient les débats et le nombre exact des candidats au sein du parti socialiste. Car pour le moment, les instances du PS envisagent encore la possibilité que François Hollande soit le seul à pouvoir prétendre à un ticket pour la présidentielle de 2017. Mais c’est un grand pas qui a été fait : le PS refusait jusqu’à présent d’envisager l’éventualité d’une primaire.

Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et le Parti communiste français (PCF) sont sur les starting-blocks pour faire entendre leur voix : considérant que François Hollande n’a pas été à la hauteur des valeurs de la gauche lors de son quinquennat, ils espèrent propulser un autre candidat à la tête d’une formation représentant toutes les gauches. Pour le patron des Verts, David Cormand, cette primaire permettra de retrouver « les grandes valeurs de gauche. » Ce sera surtout l’occasion pour tous de débattre et de faire part haut et fort à François Hollande de leur déception concernant son mandat depuis 2012. C’est maintenant au sein du PS que tout devrait se jouer pour François Hollande qui, s’il est mis en concurrence avec d’autres potentiels candidats, pourrait dire au revoir à l’Elysée d’ici un an.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire